Accueil | dMute

Caribou

: The Milk of Human Kindness



sortie : 2005
label : Leaf
style : Electronica / Folk

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Yeti
02/ Subotnick
03/ Final Warning
04/ Lord Leopard
05/ Bees
06/ Hands First
07/ Hello Hammerheads
08/ Brahminy Kite
09/ Drumheller
10/ Pelican Narrows
11/ Barnowl

De sa venue à la Route du Rock en 2003, Manitoba, muni de têtes de chiens de prairie ou autrement dit "gopher", laissa un live hypnotique et grisant dans un brouillard envahissant la scène du fort de St Père. Le groupe n'est plus, Dan Sneith a su faire preuve de convenance envers la justice, le nom restera à ce groupe de punk américain, Handsome Dick Manitoba, qui n'a jamais sorti d'album sous ce nom d'ailleurs. Donc Manitoba devient Caribou. Que faire d'une province canadienne quand on peut avoir l'animal du pays ?

The Milk of the Human Kindness, lui, a été inspiré par le passage d'un camion de livraison de lait où était inscrit une citation de Mac Beth de Shakespeare, pour la petite histoire. Cet album puise autrement que les précedents, Start Breaking My Heart (2001) ou Up in Flames (2003), dans une electronica folk variée ou du krautrock : fanfare d'un pscychédélisme aggravé faite de petites escapades dans un passé musical inébranlablement rock. Kieran Hebden vient de suite à l'idée, Dan Snaith, seul maitre à bord déguise une musicalité riche et dynamique : alliant à merveille l'acoustique et l'électrique au sampling avec son chant pop. Cette tendresse humaine construit un patchwork musical itinérant. Yeti commence à choeur battant, les paysages cartonnés et colorés se construisent petit à petit pour y découvrir l'âme sensible de l'album : une batterie soutenant tranquillement les rythmiques et les dérobant ensuite avec surprise ou au contraire tonitruante allant à sa guise dans Hands First avec ce fusillement de sons arrivant de nulle part. Les voix pacifiques et la guitare acoustique de Hello Hammerheads se lient soudainement à ce sentiment de procession que peut procurer l'écoute de Sung Tongs de Animal Collective. Brahminy Kite, le morceau le plus optimiste de l'album, provoque inconsciement un vif déhanchement corporel par cette fête étourdissante. Les touches électroniques et cristallines de Pelican Narrows rappellent Four Tet pour ce seul morceau, une beauté déconstruite déja égalée.

The Milk of the Human Kindness ne manque pas d'imagination et de richesse dans son intégralité. L'une des belles réjouissances musicales de cette année. Mais un mystère règne encore, quelle sera la formation de Caribou sur scène ?

Leaf offre en prime sur son site les clips de Barnowl et Hello hammerheads, faites-vous plaisir.

Chroniqué par Yas
le 22/10/2005

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Swim
(2010)
City Slang
Poptronica / House
Andorra
(2007)
Merge Records
Pop / Électronica



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



sam. 18/03 - Blog
King Crimson - Starless (1974)
sam. 11/03 - Blog
Zenzile - Elements
ven. 03/03 - Blog
Al' Tarba - La Nuit se Lève
mar. 28/02 - Chronique
Andy Shauf - The Party
sam. 25/02 - Chronique
Wooden Veil - Wooden Veil
lun. 20/02 - Blog
Mahom - Fell in
sam. 11/02 - Chronique
Taylor Deupree - Somi
mer. 08/02 - Blog
Stepart - Playground
dim. 22/01 - Blog
dMute recrute
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters