Accueil | dMute

Shitmat

: Full English Breakfest



sortie : 2004
label : Planet Mu
style : Mashcore

achat/téléchargement

Tracklist :
01/Badman Ballad
02/Dubplatter
03/Shut Up
04/Dubplate Murder Sound
05/There's No Business Like Propa' Rungleclotted Mashup Bizznizz
06/UK Swampcore Sucks in Comparison to Techstep New Wave Psy-Jungle
07/Big Ben's Remix
08/Theme from the 1988 Morris

Le Mashcore (comprenez purée-core), style proclamé par Shitmat ou Bong-ra, est le dernier né de la famille breakcore. Reprenant les particularités rythmiques d'Enduser ou de Venetian Snares dans ses morceaux les plus ragga-jungle, il propose un samplage qui induit une bonne dose d'auto-dérision.

Full English Breakfest est à la fois, comme son nom l'indique, un festival de breaks et de déstructurations musicales, mais aussi un petit déjeuner indigeste pour tous ceux qui vénèrent les BN au Nesquick le matin.
D'ailleurs, Shitmat n'hésite pas à mélanger n'importe quoi dans son bol. Un peu de caféine pour éviter que l'infusion de marijuana tout droit importée du ragga-dub ne le fasse tomber en léthargie dès le matin. Quelques pétales de rythmes écrasées rageusement à la cuillère. L'once d'une mixture régurgitée de son oreille après avoir passé la soirée à zapper devant la télé en mangeant des chips au bacon. Le tout accompagné d'une tartine de culture principalement anglo-américaine. Mais avec Shitmat, la culture, c'est comme la confiture. Plus il en met des couches, et plus c'est drôle de le regarder s'en mettre partout la figure.

On a en effet un album qui va révolutionner les crémaillères : fini l'éternel débat de 4h du mat' à se demander s'il s'agit de morceaux de nouilles ou de fromage de croque-monsieur qui traînent au fond de la cuvette. C'est bien plus fun d'essayer de reconnaître les grumeaux de musique éparpillés dans la galette de Shitmat. Au thème des confédérés suit un Rage Against The Machine sur fond d'accordéon dans Theme From The 1988 Morris Dancer Massacre. Tandis que Uk Swampcore Sucks In Comparison To Techstep New Wave Psy-Jungle (on le croit sur parole) se voit ponctué de remixes hardcore de God Save The Queen et nous resert ce bon vieux générique des Mystères de L'Ouest.

Parfois gonflés à l'hélium, parfois déchiquetés en miettes, les samples omniprésents donnent aux morceaux de Shitmat un air de blindtest. On rit de son audace, mais on respecte la dextérité avec laquelle il fond ces mélanges improbables dans le moule d'un breakcore parfaitement maîtrisé, passant avec autant d'aisance d'un registre à l'autre, de Haendel à la BO de Grease. On pourra cependant regretter qu'à force d'exploiter le concept, l'album finisse par s'essouffler sur les derniers morceaux - du breakcore ragga jungle déjà-vu - moins intéressants que le reste du disque.

Bref, cet album ravira les amateurs d'électronique débile, dérangée, désaxée et fondamentalement dérisoire.

Chroniqué par Tehanor
le 24/07/2005

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 17/11 - Blog
Rupa - Disco Jazz (1982)
lun. 11/11 - Chronique
Pan American - A Son
ven. 08/11 - Blog
Rrose - Hymn to Moisture
mer. 06/11 - Blog
Matching Mole (1971-1973)
mer. 30/10 - Chronique
Marcus Fischer - On Falling
dim. 27/10 - Blog
#16 : Couleurs d'automne
dim. 20/10 - Blog
Nemrod - Pandora
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters