Accueil | dMute

Orange Dust

: Stay Obscene EP



sortie : 2005
label : Earstrocke
style : Electronica / glitch&cuts / IDM

achat/téléchargement

Tracklist :
01/How To Dismember A Monk
02/Skeletones
03/Cocain Voltron
04/Gravestoned
05/Chillin With the Villin

Orange Dust ne s'ennuie pas. Occupé à faire une musique électronique décalée et ludique depuis 3 ans maintenant, il possède plus d'une centaine de titres, qu'il partage librement sur la toile. Membre du très connu et réputé hackmode crew (tout le monde ici en a entendu parlé au moins une fois....non ? Bon, ok) reconnu comme le plus grand crew de musique bancale au monde (mouais...),Orange Dust signe ici un troisième EP, pas farouche de la critique, sur l'illustre netlabel Earstroke ; Stay Obscene.

Qu'on se le dise, Orange Dust n'est pas du genre à faire dans la fine dentelle, mais plutôt dans une dentelle frisée, froissée, irrégulière et tissée sans protocole. L'EP s'ouvre sur how to dismember a Monk, avec 2 minutes trente d'explorations sonores, à base de clics, de lifts, de stretchs, de phazer. La mise en bouche n'est pas très savoureuse, l'explosion des sens n'est pas au rendez-vous... Bref, pas de quoi convaincre une assemblée de mordus de la musique innovante... Puis vient skeletones...Sur un son kitch introductif viennent se superposer les premières rythmiques bleepées et alambiquées, typiques de l'electronica... Trente secondes... Le rythme s'emballe et nous prend à revers, pensant ne plus rien attendre de ce énième EP du net noyé dans le milliard d'EP du net, on se laisse surprendre. Ca y est : on touche d'un doigt osseux la musique de Orange Dust !

Les samples s'enchaînent, les breaks se déchaînent et on voit débarquer une armée de squelettes déguisés en barons, têtes coiffées de hauts-de- forme, tailles étriquées par leurs vestes en queue de pie, un sourire moqueur aux lèvres. L'oeil brillant de malice, ces joyeux skeletons sont venus, à n'en pas douter, pour égayer leurs nuits sombres et leurs sinistres caisses. Prenant d'assaut l'entrée d'un manoir vieux de cinq siècles, ils soufflent sur la poussière, poussent les meubles, et entament un bal hystérico-psycho-délirique. Les sons décalés et barrés prodigués par Orange Dust les entraînent dans une transe machiavelicobordelique, qu'ils poursuivent dans la cuisine avec Cocaine Voltron.

Les danses se succèdent, les rires éclatent, on se moque d'un vieil os qui tente épiquement de mimer les pas de Michael Jackson sur la table du salon...Les breaks déferlent, le sons d'un synthé victime de troubles musculo-squelettiques contribuent à l'effet comique et délirant. On entre dans le jeu, on oublie notre sérieux. Silence. La teuf squelettique serait-elle terminée ? Spontanément, un sac d'os se jette sur le piano à queue du bureau et commence les premières notes de la Lettre à Elise, les bleeps repartent, le son baroque enroué, du meilleur effet pour l'événement, relance les danses et les accolades. Les amas de calcium sont clairement partis pour s'amuser toute la nuit !

Certains penseront que Orange Dust est la sucrette de l'electronica, le diet coke du bleep, un ersatz du break, juste une calorie, pas assez crédible... Il n'empèche qu'avec Stay Obscene, on passe un bon moment d'electronica barrée et comique, tragique et bancale, bien structurée et sans bourrelets aux chevilles, on s'amuse et on rit, on aime ou on aime pas !

Télécharger Stay Obscene.

Chroniqué par Rominou
le 12/06/2005

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
ven. 14/07 - Blog
The Doppelgangaz - Dopp Hopp
mar. 11/07 - Blog
CloZee - Harmony
sam. 01/07 - Chronique
The New Year - Snow
mer. 28/06 - Chronique
Uzul Prod - Continental Drifts
dim. 18/06 - Chronique
Daniel Menche - Sleeper
jeu. 15/06 - Chronique
The Necks - Unfold
mer. 07/06 - Blog
Hugo Kant - Out of Time
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters