Accueil | dMute

Asian Dub Foundation

: Tank



sortie : 2005
label : Labels
style : Asian / dub / jungle / rock

achat/téléchargement

Tracklist :
01/Flyover
02/Tank
03/Hope
04/Round Up
05/Oil
06/Powerlines
07/Who Runs The Place
08/Take Back The Power
09/Warring Dhol
10/Tomorrow Begins Today
11/Melody 7

Asian Dub Fondation. Tank. Nouvel album. "ADF sort la grosse artillerie !". On lit ça d'ici. En fait, c'est vraiment le supermarché. On aurait pu croire que c'était simplement un peu trop breakbeat-dub, formule. Mais tous ces samples world semblent tous droit sortis d'un CD-banque de sons thématique, alors que le groupe est formé d'indiens, ou du moins anglo-indiens, voire pakistanais, est-il nécessaire d'apprendre le communiqué de presse par coeur ? "Bonnes vibes et énergie d'une fusion explosive entre électronique et roots !", voilà ce qui y est dit, à tous les coups. On se permet juste de se demander si c'est leur origine ethnique ou leurs revendications politiques qui leur accordent autant de chroniques complaisantes. Est-ce qu'il est vraiment nécessaire, aussi, d'écouter ce disque jusqu'à son terme ? C'est le travail du chroniqueur. Il en est capable. Cet album est remarquable, de vacuité et de lourdeur, à la fois. Il n'a même pas l'énergie vulgaire du précédent. On se contentera de ça, on n'ose pas réécouter, attentivement, pour être plus précis, justifié, argumenté. Tellement de choses méritent plus l'espace d'une chronique.

Chroniqué par Guillaume
le 20/05/2005

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Keep Bangin' on the Walls
(2003)
Labels
Fusion / jungle / rock / dub
Facts and Fictions
(1995)
Nation
Asian/Dub/Jungle/Rock
R.A.F.I.
(1997)
Slash
Asian / dub / jungle / rock
Enemy of the Enemy
(2003)
Labels
Asian / dub / jungle / punk / hip-hop
Conscious Party
(1998)
Virgin
Asian/Dub/Jungle/Rock



2 commentaires

par Maraj Sigyn (le 01/12/2006)
Bien que Tank n'est pas comparable aux anciens albums, et surtout à un bon vieux R.A.F.I., si l'on s'interesse un tant soit peu à l'actualité ethnico-culturelle et géopolitique dans le monde, si on possède un certain penchant pour la culture anglaise (ou devrais je dire "englishspeaking" nowadays...), si on se sent part entière des revendications d'une génération multiculturelle, éveillée et consciente...

Alors on comprendra aisément que ce qui fait la force de cet album, ce sont les paroles, lachés comme des slogans ravageurs,nous parvenant immédiatement, rappelant avec énergie sublimée ce que l'on défend au quotidien.

Ce n'est que mon avis!
http://www.asiandubfoundation.com
par Oldschooler (le 01/11/2006)
Le but de ma réponse à cette chronique n'est pas de relancer la polémique, un an après mon premier message sur le forum C&A.
Je ne peux m'empêcher pourtant de devoir répondre à cette chronique dont la taille illustre bien le peu de choses que le chroniqueur (qui à la prétention de parler de lui à la troisième personne du singulier) a à dire sur le sujet.
Revenons donc ensemble sur les moments forts de cette chronique:
1)"Asian Dub Fondation. Tank. Nouvel album. "ADF sort la grosse artillerie !". On lit ça d'ici. "
Notre ami Guillaume, dont le nombre de pseudo ne cessera de me pertuber, commence mal. Quel est l'interêt de citer le communiqué de presse? Il est évident que la maison de production n'allait pas foutre un stickers "cd de merde" sur la pochette. Ce genre d'arguments s'applique à n'importe quel groupe signé sur une major voire même un petit label d'ailleurs.

2)"En fait, c'est vraiment le supermarché. On aurait pu croire que c'était simplement un peu trop breakbeat-dub, formule."
La tentative d'humour est naive, on se sent presque obligé de rire pour ne pas vexer le chroniqueur, un peu comme lorsque tu tentes de sortir une blague lors d'un discours d'enterrement. Par ailleurs, on a du mal à voir ce qu'il y a de breakbeat ou dub chez ADF et encore plus dans cet album. Enfin, les supermarchés, il y en a de toute sorte. ADF est au Monoprix ce que Massilia SoundSystem sont au Franprix.


3)"Mais tous ces samples world semblent tous droit sortis d'un CD-banque de sons thématique,"
Bof. Je regardais Music4U quand j'étais à Londres (transfert professionnel quand tu nous tiens)et ce genre de sonorités est assez fréquent. Il est vrai tout de même que les précédents albums faisaient plus "raw" au niveau des sons mais ce n'est que très recemment que je me suis par exemple rendu compte que le sample de "Warning Dhol" est extraite d'un vinyl sans effet de production (on attend les vieux craquements de vinyl). Bref, cet argument ne tient pas.

4)"alors que le groupe est formé d'indiens,
ou du moins anglo-indiens, voire pakistanais,"
Le minimum lorsque l'on descend un groupe c'est de se renseigner dessus. ADF est un groupe anglais d'origine pakistanaise. L'Inde et le Pakistan sont des pays très différents mon cher Guillaume, étant moi-même Asian (et toi aussi apparement) je pense que je suis bien placé pour le savoir.

5)"est-il nécessaire d'apprendre le communiqué de presse par coeur ? "Bonnes vibes et énergie d'une fusion explosive entre électronique et roots !", voilà ce qui y est dit, à tous les coups."
On en revient au point 1. Le communiqué n'est pas là pour juger de la qualité de le musique proposée par les artistes pour le vendre. Cela n'empêche pas l'ineptie d'y figurer.

6)"On se permet juste de se demander si c'est leur origine ethnique ou leurs revendications politiques qui leur accordent autant de chroniques complaisantes. "
Ok la ligne qui fâche. Je l'ai fais lire à des amis parlant le français et traduites pour les anglophones. Tous étaient de différents nationalités (Portugais, indien, jamaiquain), tous était d'accord sur le fait que ce commentaire est déplacé voire même xénophobe. Comment peut-on oser juger un groupe sur ces origines? Que dirait ce cher Guillaume si j'employais de tels propos pour parler de La Caution? "On peut se demander si c'est leur origine banlieusarde ou leurs revendication politiques qui leur accordent toutes ses chroniques complaisantes" je vois déjà la secte Infratunes se lever de son siège pour traiter le vilain Oldschooler de sale con. Et pourtant. Guillaume lui-même reconnait accorder plus d'importance à l'image de l'artiste qu'au bien fondé de sa musique (l'exemple le plus criant: TTC). Ainsi, releguer ADF a un rang de groupe sale pakistanais qui joue sur leurs origines pour tirer un succès d'une presse musicale qui à ses têtes, cela donne la nausée. Il est évident que les Klub des Losers auront toujours plus de succès auprès de la presse que les prolétaires d'Oasis. Guillaume ferait bien de se méfier des arguments populistes.
Par ailleurs, parler des convictions politiques d'ADF est un peu facile maintenant que l'altermondialisme est devenu une "mode". Pour moi, une phrase aussi simple que "No Iraki ever called me Paki" me parlent bien plus que n'importe quel discours d'SOS Racisme ou d'un rapper américain bardé d'or et de dollars. Peut-être que Guillaume n'a jamais été victime de racisme et tant mieux pour lui. Perso, j'en ai ma claque de me faire traiter de terroriste dans la rue dès que je suis mal rasé ou de lascard lorsque je suis en jogging. M'enfin, je sais que la réponse de Guillaume est toute trouvée: "j'ai un ami noir".

7)"Est-ce qu'il est vraiment nécessaire, aussi, d'écouter ce disque jusqu'à son terme ? C'est le travail du chroniqueur. Il en est capable."
Fais gaffe à tes chevilles quand même. D'ailleurs moi il me faut 4-5 écoutes avant de pouvoir réèllement juger un album. Je dis ça, je dis rien.

8)"Cet album est remarquable, de vacuité et de lourdeur, à la fois."
Il est vrai que Tank tombe parfois dans la médiocrité surtout après "Oil", on se retrouve avec une sorte de No Man's Land musical jusqu'à "Warning Dhol".

9) "Il n'a même pas l'énergie vulgaire du précédent."
J'attends de voir ce que tu appeles "énergie vulgaire", encore une phrase avec un emballage mais sans contenu.

9)" On se contentera de ça, on n'ose pas réécouter, attentivement, pour être plus précis, justifié, argumenté. "
N'est-pas là le rôle du chroniqueur? Il y a une contradiction dans ce que tu racontes.

10)"Tellement de choses méritent plus l'espace d'une chronique."
Phrase de comptoir, un peu comme le "d'façon, c'est tous des pourris". C'est la fuite en avant intellectuelle, le faux "aurevoir" pour dire qu'on a gagné. Au final, cette phrase illustre bien le but de cette chronique: Le petit Guillaume voulant prouver à ses pairs que lui aussi sait descendre un groupe en 3 lignes.
On doit donc se contenter de ça, rester sur notre faim, sans savoir ce que ADF a fait pour mériter tel sort. Serait-ce leur origine ethnique? On ose émettre ce doute, le racisme passif chose qui n'éxiste que dans l'imaginaire des minorités, il est vrai que donner 15euros pour un album moyen d'ADF sera toujours plus grave que de donner 13euros pour un soit disant "bon" album de Crunk où l'on parle des "négros" qui sont homophobes, avides de pognon, en mysogines et violents. Stéréotyper le noir par le noir, Lagardère et consort ont compris que le blanc de la classe moyenne aime se dédouaner de ses stéréotypes par ce qu'il écoute.
Je ne sais que trop bien que je n'aurai le droit à une réponse de la part de Guillaume, trop occupé, qui enverra ses sbires me jeter tel un chien une sorte de communiqué en réponse si encore j'ai la chance de voir mon commentaire apparaître! Respectons les commentaires et opinions des autres lecteurs... sauf si cela dérange!

Bien à vous,

Oldschooler for the conciousness of a Nation...


Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 18/06 - Chronique
Daniel Menche - Sleeper
jeu. 15/06 - Chronique
The Necks - Unfold
mer. 07/06 - Blog
Hugo Kant - Out of Time
sam. 27/05 - Blog
Equipe de Foot - Chapka
jeu. 25/05 - Chronique
Blonde Redhead - 3 O'Clock
lun. 22/05 - Chronique
Bethan Kellough - Aven
sam. 20/05 - Blog
Notilus - S/T
mer. 17/05 - Blog
Kara-Lis Coverdale : Grafts
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters