Accueil | dMute

Roots Manuva

: Awfully Deep



sortie : 2005
label : Big Dada
style : Hip-hop / dub

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Mind 2 Motion
02/ Awfully Deep
03/ Cause 4 Pause
04/ Colossal Insight
05/ Too Cold
06/ A Haunting
07/ Rebel Heart
08/ Chin High
09/ Babylon Medicine
10/ Pause 4 Cause
11/ Move Ya Loin (feat.Lotek)
12/ Thinking
13/ The Falling
14/ Toothbru

1999. Royaume-Uni. Le hip-hop n'est encore qu'un micro-marché dans cette royale partie du monde lorsque sort Brand New Second Hand de l'inconnu Roots Manuva.
Et là c'est l'électrochoc, une nation entière est en train de se découvrir une scène hip-hop et ce grâce à son meilleur ambassadeur.

2005. Royaume-Uni. Le hip-hop a explosé et le grime est en train de rendre fou la planète entière grâce à quelques MC's de talent comme le précurseur Dizzee Rascal ou encore les nouvelles pousses que sont Lady Sovereign, Kano ou les allumés du Ruff Sqwad Crew.
Rodney Smith aka Roots Manuva est toujours là lui aussi et il doit être fier d'avoir réussi à décomplexer le hip-hop anglais. Cependant, pour son troisième album (4eme si l'on compte le cd de remix, Dub Come Save Me), Roots Manuva a préféré se tourner vers ses racines jamaïcaines plutôt que de prendre en marche le train du grime made in england.
Ainsi cet Awfully Deep frappe d'abord l'auditeur directement au plexus avec sa production riche en basses.
Sur l'introductif Mind 2 Motion, la voix grave si particulière du sieur Manuva déclame ses rimes sur une instrumentation assez lente à la basse omniprésente. Awfully Deep est tout simplement une bombe hip-hopdubelectro qui ravage tout sur son passage.
Le single Colossal Insight et l'excellent Too High provoquent quant à eux une adhésion spontanée grâce leurs refrains presque pop et leurs productions un peu moins sombres. A Haunting est un morceau hybride, sorte de dub jazzy slamé sans véritable beat (à part quelques percussions) qui rappelle dans sa forme certains morceaux de LKJ.
Rebel Heart sonne presque grime avec son beat à contre-temps qui accompagne le flow rapide de Roots Manuva et convainct réellement. Ce qui n'est pas le cas de la plage suivante, Chin High, trop sombre et musicalement assez pauvre. Babylon Medicine ne marque pas non plus les esprits malgré un refrain assez entrainant.
Lotek qui a déjà produit plusieurs morceaux pour Roots Manuva et principal artisan du mini-album Lotek Hi-Fi, s'invite sur Move Ya Loin et donne avec son flow rugueux une forte coloration ragga à ce titre.
Thinking avec son instrumentation simple et son refrain chanté est un autre tube en puissance à mettre à l'actif du MC qui nous gratifie ensuite du seul titre vraiment hip-hop (dans la production et le phrasé) de cet album (The Falling).
Toothbrush clôt cet album comme il avait commencé avec un son gorgé de basses qui devrait faire des ravages durant les lives de Monsieur Manuva.

Massif. Efficace. Riche (malgré un ou deux titres dispensables). Cet album prouve que Roots Manuva est toujours le roi du hip-hop anglais même s'il pourrait bien perdre sa couronne au profit des fous furieux dopés au grime....

Chroniqué par Tibo
le 18/05/2005

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Alternately Deep
(2006)
Big Dada
Hip-hop
Brand New Second Hand
(1999)
Big Dada
Abstract Hip-hop



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mer. 28/06 - Chronique
Uzul Prod - Continental Drifts
dim. 18/06 - Chronique
Daniel Menche - Sleeper
jeu. 15/06 - Chronique
The Necks - Unfold
mer. 07/06 - Blog
Hugo Kant - Out of Time
sam. 27/05 - Blog
Equipe de Foot - Chapka
jeu. 25/05 - Chronique
Blonde Redhead - 3 O'Clock
lun. 22/05 - Chronique
Bethan Kellough - Aven
sam. 20/05 - Blog
Notilus - S/T
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters