Accueil | dMute

Tara King th.

: The Tara King Theory



sortie : 2005
label : Mudah Peach
style : Trip-Hop / Electro-pop

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ last phenomena
02/ club '84
03/ fourth dimension
04/ five light feelings
05/ box of desire
06/ waterblade
07/ once upon a dream
08/ soap opera
09/ there are still things to gaze at
10/ sad thoughts
11/ welcome to the real
world (alt. versio

Faire une musique inspirée par Zero 7 et Air en 2005, cela ne va pas forcément de soi, tant le « trip-hop », genre qui a connu son heure de gloire au milieu des années 90, est aujourd’hui devenu une étiquette presque honteuse, synonyme de ringardise musicale, de bons sentiments larmoyants, de recyclage cinématique sans saveur, bref rien de ce qui nous fait vibrer en 2005.

Certains groupes continuent pourtant, vaille que vaille, de creuser une veine downtempo aux variations électroniques mélancoliques, aux lignes vocales sensuelles et fragiles, aux beats electro moelleux, aux sons analogiques enveloppants. Et si c’est l’expression electro-pop romantique qu’a choisi Tkth pour communiquer sur sa musique, c’est dans les bacs trip-hop qu’on retrouvera ce disque. Rendons justice pourtant au groupe de ne pas nous offrir une copie trip-hop délavée du premier opus (réussi certes) , pour évoluer au contraire vers une musique presque dansante parfois (club ’84, attrayant, bien que le choix facile du vocoder grille un peu le morceau ), étoffée d'une programmation à tiroirs minutieuse, et qui parvient à nous fait entrer sans peine dans un cocon de musique délicatement filé. Si Cécile Morel-Journel chante sur Fourth dimension et est auteur des textes, c’est sa sœur Béatrice qui habite le reste de l’album de son chant agréablement charmeur, ainsi sur le langoureux Five light feelings, qui mêle textures chaudes et froides avec talent. Le crépusculaire soap opera et son duo masculin-féminin Arno et Béatrice, conforte le savoir-faire indéniable de Tkth en matière d’atmosphères cinématiques.

Lorsque le cocon se fissure, et que de légères dissonances s’infiltrent dans les arrangements fouillés d’Arno, la musique se pare d’une étrangeté qui la rend plus ambiguë (Sad thoughts), ainsi ce piano presque discordant au milieu de ces nappes synthétiques sombres.

On pourra toujours dire que le trip-hop est mort, il a enfanté avec ce disque un rejeton bien vivant, qui n’en est pas la triste caricature. Tkth réussit avec ce nouvel opus à nous redonner le temps d’un album le goût pour les paysages oniriques d’un downtempo soyeux mais pas sirupeux. Ce n’était pas gagné, cela mérite d’être salué.


nota bene : ce n'est pas un vocoder contrairement à ce qui est écrit dans la chronique mais un voice generator qui a été utilisé sur club '84 pour les voix masculine et féminine. Merci à Arno de Tkth pour cette correction.



Chroniqué par Imogen
le 12/05/2005

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Echoes of the Future - Remixed
(2004)
Mudah Peach
Trip-hop/Downtempo
Echoes of the Future (EP)
(2003)
Mudah Peach
Downtempo / trip-hop
Interview avec Tara King th.
(mars 2003)

Passages Sequentiels
(2003)
Mudah Peach
Conte Electro
Sequence 01
(2002)
Mudah Peach
Trip-Hop



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
mer. 02/08 - Blog
Cornelius - If You're Here
lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
ven. 14/07 - Blog
The Doppelgangaz - Dopp Hopp
mar. 11/07 - Blog
CloZee - Harmony
sam. 01/07 - Chronique
The New Year - Snow
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters