Accueil | dMute

A Silver Mt. Zion

: Horses In The Sky



sortie : 2005
label : Constellation
style : Post-rock / Folk

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ God Bless Our Dead Marines
02/ Mountains Made of Steam
03/ Horses in the Sky
04/ Teddy Roosevelt's Guns
05/ Hang on to Each Other
06/ Ring Them Bells (Freedom Has Come and Gone)

Pour qui le considère, le chemin parcouru par A silver Mt. Zion (devenu aujourd’hui, Thee Silver Mount Zion Memorial Orchestra and Tra-La-La Band) a de quoi laisser perplexe. En effet, du néo-classicisme de He has left alone but shafts of light sometimes grace the corner of our rooms au post-folk de Horses in the sky, l’évolution peut paraître radicale. Si radicale d’ailleurs que l’on pourrait se poser la question de savoir si c’est bien du même groupe qu’il s’agit et si, sous un même nom, ne se dissimulent pas, en réalité, des entités disparates, des projets divergents, et comme étrangers les uns aux autres.

Quoi qu’il en soit de ces changements stylistiques, c’est toujours le même esprit contestataire qui souffle sur la musique du groupe. Or, la contestation en musique est supérieure à celle qui est directement engagée dans le monde social en ceci qu’elle peut émouvoir, prendre aux tripes, sans pour autant rendre enragé.
Dès le premier chant de God bless our dead marines, c’est cet engagement qui s’exprime : « They put angels in the electric chair ». Ephrim chante, vraiment, portée par deux notes de contrebasse, et quelques stridences de violon. Le ton est celui de la simplicité du folk, de la critique directe, naïve certes, mais au sens propre de cette franchise dont on peut faire preuve en se confessant. Se développant par mouvements, chacun étant construit autour d’une suite de quelques notes, et reprenant en cela la structure qui a fait la richesse des disques de Godspeed You Black Emperor !, God bless our dead marines est un hymne grandiose. On y chante en groupe, en canon. Rien de particulièrement original en somme. Mais, l’originalité perd de son intérêt lorsque le chant atteint une telle intensité. Et, lorsque se fait entendre un tel degré de communion entre les interprètes, comment ne serait-on pas tout simplement conquis ?

Enregistré dans les conditions du live (les bruits de chaise, les objets qui résonnent à l’arrière-plan en témoignent), Horses in the sky est plein de ce désespoir non résigné qui semble trouver, depuis des siècles, et par excellence, son expression dans la musique : « And our schools look like prisons/And the prisons look like malls/And downtown’s just a sick parade/When noone cares at all » (Horses in the sky).
Si Teddy’s Roosevelt’s guns et Ring them bells (freedom has come and gone) laisseront certainement rêveurs les nostalgiques de GYBE!, c’est bien plutôt à Hang on to each other qu’il faut s’intéresser. Mélopée longue de plus de six minutes et au cours de laquelle les voix règnent en maîtresses sur quelques accords d’orgue, Hang on to each other est une sorte de gospel post-rock qui vient, aussi surprenant que cela puisse paraître, renouveler les deux genres : le post-rock en laissant dominer les voix et le gospel en ne louant pas le Seigneur mais la solidarité entre les individus. Manière de faire entendre que l’on peut retourner aux racines sans pour autant en rester prisonniers, mais y puiser de quoi faire des chansons poignantes et fortes.

Les grands groupes peuvent surprendre et parfois même décevoir. Toujours est-il que quelque chose a lieu dans leur musique qui les distingue toujours de la masse des autres groupes et les auréole. A silver Mt. Zion fait partie de ceux-là, incontestablement.


Chroniqué par Jérôme Orsoni
le 04/05/2005

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
13 Blues For Thirteen Moons
(2008)
Constellation
Post-Rock
Reportage
(20/03/2008)
@ Tulipe
He Has Left Us Alone But Shafts of Light Sometimes Grace the Corner of Our Rooms
(2000)
Constellation
Post-Rock/Symphonique
Reportage
(30/04/2006)
@ Cigale
''This Is Our Punk-Rock,'' Thee Rusted Satellites Gather + Sing
(2003)
Constellation
Post-rock
Born into Trouble as the Sparks Fly Upward
(2001)
Constellation
Post-Rock/Symphonique



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
ven. 14/07 - Blog
The Doppelgangaz - Dopp Hopp
mar. 11/07 - Blog
CloZee - Harmony
sam. 01/07 - Chronique
The New Year - Snow
mer. 28/06 - Chronique
Uzul Prod - Continental Drifts
dim. 18/06 - Chronique
Daniel Menche - Sleeper
jeu. 15/06 - Chronique
The Necks - Unfold
mer. 07/06 - Blog
Hugo Kant - Out of Time
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters