Accueil | dMute

Immune

: Sound Inside



sortie : 2005
label : Autoproduit
style : Electro-pop

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ you landscape
02/ acoustic memories
03/ lost kites
04/ the same old throb
05/ through tides
06/ lighthouse
07/ the gleams remained after the blast
08/ headfirst
09/ wandering clouds
10/ thousand leaves
11/ adrift
12/ streams go bl

Pour son deuxième album, Immune revient en donnant le meilleur de soi-même.
Cela tient, d’une part, au fait que Sound Inside reprend certains morceaux du premier album, sous un nom quelque peu différent parfois (Kites devient Lost Kites, Hundred Leaves devient Thousand Leaves, Through Tides reste inchangé). Sound Inside constitue ainsi une sorte de « best of » d’Immune.
D’autre part, il témoigne d’un degré d’aboutissement plus élevé qu’Immune. Le groupe a gagné en maturité, ce qui est certainement dû à l’expérience de la scène. Et, la voix de Gary, tout en gardant ce timbre légèrement effacé qui en avait fait le charme, semble avoir pris de l’assurance, s’être affirmée en maintenant cette touche inquiète qui la rend si suave.

Acoustic Memories, superbe ballade, douce et légère comme une berceuse, témoigne d’un grand sens de la composition et de l’arrangement : chaque instrument (voix, violoncelle, piano, guitare) y trouve en effet sa place, se passant le relais sans pour autant tourner en rond.
Mais, c’est sans doute Lighthouse qui donne tout son sens au terme « electro-pop » que revendique le groupe : simplicité de la mélodie qui entraîne un besoin irrépressible de la fredonner, petite musique portée par de délicats parasites électroniques qui rythment le tout et, enfin, un intelligent canon crée par la superposition de deux enregistrements de la voix. Placé judicieusement au beau milieu de l’album, Lighthouse l’éclaire, rayonne sur lui, lumineux.
Adrift, quant à lui, dévoile un autre aspect de la musique d’Immune puisqu’elle se fait alors plus rythmée, bien que toujours aussi légère. Il permet ainsi, accentuant le temps d’un morceau le côté electro du groupe, à Sound Inside de ne pas être simplement un disque lénifiant.

Avec Sound Inside, Immune confirme tout le bien que l’on pouvait penser d’eux. En outre, dans la mesure où ils ont enrichi leur musique et donné plus d’ampleur aux arrangements, sans toutefois dénaturer ce qui fait leur spécificité, ils parviendront sans doute à toucher un public plus large.
Voilà donc un groupe que l’on ne saurait trop vous conseiller de suivre et de soutenir.


Chroniqué par Jérôme Orsoni
le 02/05/2005

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Interview avec Immune
(février 2005)

Immune
(2004)
Autoproduit
Electro-pop



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 15/10 - Blog
#12
mer. 11/10 - Blog
Dub Engine - Psychosteppa
mar. 03/10 - Blog
Bonnie Li - Plane Crash
lun. 25/09 - Blog
Feldub - Class War
jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters