Accueil | dMute

Piano Magic

: Disaffected



sortie : 2005
label : Talitres
style : Post-rock / electro-pop

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ You can hear the room
02/ Love & music
03/ Night of the hunter
04/ Disaffected
05/ Theory of ghosts
06/ Your ghost
07/ I must leave London
08/ Deleted scenes
09/ The nostalgist
10/ You can never get lost (when you've nowhere to go)

Un temps hébergé par le label 4AD, Piano Magic assume avec panache un héritage new wave qu’il fait voyager de label en label, papillonnant entre plusieurs structures (Rocket Girl, 4AD, Green Ufos, Darla, Dora Dorovitch entre autres) . Groupe anglo-français à géométrie variable, Piano Magic aurait pu, à force de bougeotte , finir par y perdre quelques plumes de son ramage noir corbeau. Bien au contraire, ce nouvel opus atteste de la pertinence d’un groupe qui se renouvelle pour mieux évoluer sans pour autant renier ce qui fait sa signature musicale.

C’est la structure bordelaise Talitres qui accueille Disaffected, sixième album qui fait suite au très électronique Open Cast Heart ep, mais n’abandonne pas ce goût d’une fantasmagorie sombre qui se déployait magnifiquement sur The Troubled Sleep Of Piano Magic, dernier album en date, songeur et tourmenté. Disaffected ne rompt pas totalement avec cette tonalité, mais semble offrir une musique plus pop et lumineuse, presque sereine parfois, si l’on en juge par la belle ballade acoustique I must leave London, plus dansante aussi, ainsi cette incursion dancefloor electro 80s réussie , Deleted Scenes.
Mais ne nous y trompons pas, Piano Magic n’abandonne pas ses ambiances spectrales et hantées, réveillant les fantômes à coups de nappes synthétiques évanescentes, de lignes de guitares incandescentes, de beats electroniques précis et de martèlements de batteries menaçants.
C’est la nuit du chasseur, les chiens aboient sur son passage, (Night of the hunter), Glen Johnson, crooner sombre et sensible est de sortie. Il règne sur son petit monde nocturne, conviant d’autres voix à sa danse macabre . Angèle David-Guillou, déjà présente sur le précédent album, illumine de sa voix diaphane, le titre phare, Disaffected, qui prend un tour electronica résolument accrocheur . John Grant (The Czars) interprète quant à lui la ballade Your ghost, deuxième volet d'un diptyque fantômatique, le premier étant le morceau qui précède, réussite majeure de leur discographie, le bouleversant Theory of ghosts, au romantisme froissé : « And I ‘ve a theory of girls, /They always seem to leave in the Spring As if they know that it hurts more / To carry a heartbreak through the Summer. » chante Glen Johnson, d’une voix douloureusement détachée.

Avec ce très bel album, Piano Magic fait mouche une nouvelle fois, diffusant sa lumière musicale bleutée et crépusculaire avec style et caractère. Que nous réserve le groupe pour l’avenir ? On ne le sait, mais qu’on se rassure, il aura bien encore quelques histoires de spectres et d’amours meurtries à nous raconter.




Chroniqué par Imogen
le 26/04/2005

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
The Troubled Sleep of Piano Magic
(2004)
Dora Dorovitch
Post-rock / indie-pop



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mer. 28/06 - Chronique
Uzul Prod - Continental Drifts
dim. 18/06 - Chronique
Daniel Menche - Sleeper
jeu. 15/06 - Chronique
The Necks - Unfold
mer. 07/06 - Blog
Hugo Kant - Out of Time
sam. 27/05 - Blog
Equipe de Foot - Chapka
jeu. 25/05 - Chronique
Blonde Redhead - 3 O'Clock
lun. 22/05 - Chronique
Bethan Kellough - Aven
sam. 20/05 - Blog
Notilus - S/T
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters