Accueil | dMute

Rome Buyce Night

: Luminaires



sortie : 2005
label : Zéro égal petit intérieur
style : Post-rock

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Eco
02/ Luminaire
03/ Sombrautone
04/ Intermede
05/ Warp in/Warp out
06/ Renov
07/ Delete
08/ Hellojed
09/ Heliote
10/ -----------

Certains disques disposent une sorte de voile sur notre écoute, la mettant ainsi à l’abri de toute intervention extérieure. C’est leur légèreté, et non quelque accès de puissance sonore, qui, comme par un paradoxe, produit cet effet en isolant le corps écoutant, le laissant seul avec la musique.

Luminaires, le cinquième album de Rome Buyce Night exprime en dix morceaux un tel paradoxe. Dix morceaux qui auraient tout aussi bien pu n’être qu’un, non à cause de leur identité ou de leur monotonie, mais parce qu’ils participent d’un même esprit, procédant par variations si fines qu’elles semblent parfois infimes.
Warp in/warp out, long de douze minutes, fait entendre ces caractéristiques de la musique de Rome Buyce Night : une guitare déploie ses effets tantôt en nappes tantôt en grouillements tandis que la basse et la batterie, rappelant par moments le fly pan am, transforme ce qui peut sembler n’avoir ni queue ni tête en une dynamique. La rythmique, donnant ainsi une direction à cette guitare bruitiste, produit une musique hypnotique d’où émergent quelques samples.
Rectifions peut-être, cependant : ces dix morceaux auraient pu n’être que deux puisque le dernier titre de Luminaires, dépourvu de titre, comme s’il était rendu innommable par sa différence, tranche effectivement : un piano vient surplomber des sons qui n’hésitent pas à retarder ce silence qui vient, comme pour préserver encore quelques minutes de l’extérieur le corps écoutant.

Luminaires est, en quelque sorte, un album d’intérieur qui ne met pourtant pas le monde à distance, mais en laisse percevoir seulement l’image qu’en donne la musique. Un tel album s’écoute sans interruption afin d’en mieux percevoir les variations et la rupture et de le saisir dans toute sa subtilité et sa justesse.


[Luminaires, ainsi que toute la discographie de Rome Buyce Night, peut être écouté gratuitement sur le site du groupe : Rome Buyce Night]


Chroniqué par Jérôme Orsoni
le 24/04/2005

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
The Indian Castle Of Marocco
(2015)
Zéro égal petit intérieur
Rock progressif / Krautrock / Psyché-rock
Blog
Playlists
Titres en écoute - Juin 2015
Ann Arbor
(2010)
Zéro égal petit intérieur
Post-rock
Reportage
(01/02/2008)
@ Gambetta
Reportage
(27/02/2006)
@ Café de la Plage



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
mer. 02/08 - Blog
Cornelius - If You're Here
lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
ven. 14/07 - Blog
The Doppelgangaz - Dopp Hopp
mar. 11/07 - Blog
CloZee - Harmony
sam. 01/07 - Chronique
The New Year - Snow
mer. 28/06 - Chronique
Uzul Prod - Continental Drifts
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters