Accueil | dMute

Modeselektor

: Turn Deaf EP



sortie : 2004
label : BPitch Control
style : Electro-tech / Electro hip-hop

achat/téléchargement

Tracklist :
01/Turn Deaf
02/New Berlin Loft
03/Kill Gates (the use this patch immediately version)
04/Modeselektors raveanthem (ups version)

Modeselektor (duo parmi les dernières recrues de B Pitch control) fait monter la pression avec le EP Turn Deaf.

Le morceau-titre Turn Deaf installe leur electro hip-hop métronome, minimale, une horlogerie grinçante et temporisatrice, saccadée et rigide. L'ensemble breake sur une nappe cheap, pour mieux repartir sur plus de groove et de voix, dont le leitmotiv "ass - tities" (en référence au ghetto track de Dj Assault) et un cut-up syllabique.

A la suite, New Berlin Loft prend la pose sur des sons froids compressés comme du Autechre, sur lesquels une basse rebondit bientôt, tandis que divers micro-samples chahutent discrètement en arrière-plan. Cette basse se fait de plus en plus vénéneuse, progresse comme un acide dans les synapses et débouche sur un couloir de nappes mélancoliques et planantes, caractéristique germanique appréciée, et ici présentée avec finesse.

Kill Gates est encore un excellent track : kick tellurique, rythmique sèches, vrillées ou taillées avec le soin des meilleurs orfèvres electronica, échos nostalgiques et vagues en arrière plan.

Avec le Modeselektor Rave Anthem se révèle le lien avec le collègue de label Apparat, en filigrane sur les précédents titres : ce "rave anthem" est le faux jumeau de Cheap Thrills (cf. Can't Computerize This EP), par son atmosphère mélancolique, fédératrice et définitive plaquée sur un beat appuyé sans être "dévastateur", ce qui le destine plutôt aux after hours.

Avec Turn Deaf, Modeselektor scotche par un savoir-faire polisson dans une electro-tech droite, pointue, mais non dénuée d'humour, comparable à ce que réalise Ark dans une veine plus house. Il se situe dans ce même entre deux qui définit Can't Computerize It, entre démangeaison de danse et travail de précision, entre recherche et groove, qui fait danser sans réellement défouler, qui mérite une écoute attentive pour en saisir tous les détails - mais peut en lasser certains en mode domestique, par sa construction progressive ou ses moments plus répétitifs. Pour synthétiser : dans le même temps, une electronica hip-hop iconoclaste et pointue, et un outil pour DJ habiles et exigeants.


Chroniqué par Guillaume
le 08/02/2005

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Happy Birthday
(2007)
BPitch Control
Electro
Hello Mom
(2005)
BPitch Control
Electronica / Dance



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



sam. 18/03 - Blog
King Crimson - Starless (1974)
sam. 11/03 - Blog
Zenzile - Elements
ven. 03/03 - Blog
Al' Tarba - La Nuit se Lève
mar. 28/02 - Chronique
Andy Shauf - The Party
sam. 25/02 - Chronique
Wooden Veil - Wooden Veil
lun. 20/02 - Blog
Mahom - Fell in
sam. 11/02 - Chronique
Taylor Deupree - Somi
mer. 08/02 - Blog
Stepart - Playground
dim. 22/01 - Blog
dMute recrute
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters