Accueil | dMute

Ictus

: Sous mon pont EP



sortie : 2004
label : Fresh Poulp Records
style : Electro hip-hop

Tracklist :
01/ Bebert
02/ Hotel 71 Orchestra
03/ J'balise
04/ Ti3rce
05/ Stand by me

Le Suisse Ictus, on l'avait découvert via son set live, puis retrouvé avec son petit hymne Bébert sur la compilation du netlabel Freshpoulp Octopus One. Toujours sur Freshpoulp (en libre téléchargement, voir sous cette chronique), il place avec les cinq titres de Sous mon pont une première référence à sa discographie (qu'on espère voir bien vite grandir).

On retrouve donc ce Bébert, tubesque synthèse des talents d'Ictus : un hip-hop dont la base, solide, va chercher ses sonorités électroniques du côté de la famille B Pitch, ce refrain qui s'imprime immédiatement dans les têtes ("courir après un drôle de rêve / millionaire avant qu'je crève / trimer, et qu'ça m'achève / ça va, c'est bon, j'suis peinard sous mon pont") et un storytelling attrayant. Ici, l'aventure du "pauvre riche" Albert : fils de riche bourgeois, il va rejoindre son idéal d'authenticité en plaquant ses hautes études pour descendre vivre dans la rue. Une formule addictive !

Hotel 71 Orchestra est un bon instrumental de transition. L'orchestre de l'Hotel 71, c'est celui d'un certain sens du groove hip-hop, entre squelette de guitare funky, scratches dans le tempo, et même cuivre sur la fin, tout cela transposé dans un savant dosage au beat électronique et puissant.

A nouveau, J'balise associe ingénieusement des éléments a priori hétéroclites (flûte, saturations filtrées, voix féminine) pour souligner l'émotion qui défile dans la confession d'Ictus, au rythme de son flow "ligne claire", à mi-chemin du Kool Shen regrettant sa Lady V et du Tekilatex jouant l'émotion du Batard Sensible. Un Ictus sincère, touchant, dont on se sent proche ; son mélodrame personnel, plus "Erreur d'un soir" que "Ghetto Sitcom" parle à chacun : " C'est sur la piste de danse que tout dérapa / T'sais comme on perd nos défenses parfois / Avec un bon beat de rap à party / L'alcool votait pas pour ton parti" ; " C'est qu'elle rougissait pas / S'immiscait trop / Et faire ne serait-ce qu'un demi-pas vers ce genre d'ennemi c'est trop". Un titre troublant qui, dans le rap comme dans la production, dégage une émotion rare dans ce style.

Ti3rce prend la suite. C'est le beatmaker qui s'exprime là, tirant des distortions rauques de ses machines pour mieux les caler sur des pulsations de boîte à rythme électronique. Une voix d'italien robotomisé déverse là-dessus des satanités, un staccato de cordes dramatise un peu plus le climat, et on obtient au final un instrumental plutôt singulier.

Suivant l'alternance morceau vocal / morceau instrumental, une reprise de Stand by me (standard soul de Ben E. King) conclut dans la joie et l'allégresse. Ou presque : joke appréciée en live, la cover ne présente dans sa version studio pas de réel intérêt :Ictus n'est pas un grand interprète soul, et le choix des sons n'est pas d'une grande fantaisie, il y a même un synthé aigu plus horripilant qu'amusant. Le modèle de reprise dans ce style avec une dérision réussie reste le Girls wanna have fun de dDamage sur Boys Revenge.

Avec ce premier EP, Ictus joue le self-made man, entre faiseur de beats electro minimaux, astucieux et cadencés, et rappeur (d'un timbre de voix assez similaire aux collègues Arm ou Sept) narrant des histoires universelles. Là où les Américains et les Anglais ont développé une véritable armada d'artistes electro-hip-hop (Lex, Big Dada, Def Jux), on compte encore trop peu de représentants francophones en electro hip-hop. L'arrivée de l'attachant espoir Ictus n'est en que plus opportune !


Chroniqué par Guillaume
le 19/01/2005

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



jeu. 25/05 - Chronique
Blonde Redhead - 3 O'Clock
lun. 22/05 - Chronique
Bethan Kellough - Aven
sam. 20/05 - Blog
Notilus - S/T
mer. 17/05 - Blog
Kara-Lis Coverdale : Grafts
jeu. 11/05 - Blog
Senbeï - NIN
lun. 08/05 - Chronique
Oxbow - Thin Black Duke
dim. 07/05 - Blog
Duster - Stratosphere (1998)
jeu. 04/05 - Blog
Näo - Duel
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters