Accueil | dMute

MF Doom

: MM… Food



sortie : 2004
label : Rhymesayers
style : Hip-hop

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Beef Rap
02/ Hoe Cakes
03/ Potholderz (feat. Count Bass D)
04/ One Beer
05/ Deep Fried Frenz
06/ Poo-Putt Platter
07/ Fillet-O-Rapper
08/ Gumbo
09/ Fig Leaf Bi-Carbonate
10/ Kon Karne
11/ Guinesses (feat. Angelika & 4ize)
12/ Kon Queso
13/

Non content de monopoliser les rétrospectives de fin d’année avec l’album de Madvillain, MF Doom annonce son grand retour avec MM… Food, successeur officiel du désormais classique Operation Doomsday. Un titre révélateur de l’appétit du personnage, qui a encore trouvé le temps de placer dans les bacs la suite des péripéties de Viktor Vaughn et de multiplier les featurings et autres sélections instrumentales.

Devant une telle activité, la question de la singularité de chaque projet devient inévitable. Certes, MF Doom attache une importance considérable à la thématique de ses albums et possède mille et une rimes en réserve dans son grenier, mais cela suffira-t-il à distinguer ce nouvel opus des productions précédentes ? Après plusieurs écoutes, le bilan est mitigé. Tout débute pourtant dans les règles de l’art et avec fraîcheur, sur une base instrumentale incluant samples de super-héros, extraits de films, sonorités orientales et jazz madlibien. Pour couronner le tout, MF Doom est en verve et offre une nouvelle série de punchlines et autres digressions sur le thème de la nourriture ; un alléchant apéritif qui laisse présager un plat de résistance des plus raffinés.

C’est à cet instant précis que Doom lâche le micro pour se retirer derrière ses machines, et se lancer dans un exercice de free-jazz dont il a le secret. Sans pour autant manquer de mordant (écoutez les nombreux extraits vocaux qui parsèment ces courtes plages), cette partie instrumentale ne parvient pas à dégager une réelle identité, entre les clins d’œil à Kid Koala (Poo-Putt Platter), les échantillons auparavant entendus sur les divers Special Herbs et les éternel interludes imprégnés du thème de Metal Fingers (Fig Leaf Bi-Carbonate).

En dépit de ses nombreux efforts, MF Doom ne parviendra pas à faire oublier ce léger passage à vide et à renouer avec la cohérence des premiers titres de l’album. Reste toutefois cette capacité si particulière à hypnotiser l’auditeur avec une simple boucle de piano (Kon Karne), et des qualités irréprochables de storyteller qui prennent toute leur dimension avec la métaphore filée de Kookies. Ici, le rappeur masqué traite avec humour la question du tourisme érotique sur le web - activité au goût sucré et à l’addition pour le moins salée - avant de s’envoler pour de bon vers de nouvelles aventures.

Sans pour autant être décevant, MM… Food ne réitère donc pas le tour de force d’Operation Doomsday, et se rapproche davantage d’une rétrospective des divers projets de MF Doom que d’un disque à l’identité bien définie. Malgré une nette domination micro en main, Doom peine à se renouveler à la production et semble ainsi jouer sur ses acquis. On lui pardonne pour cette fois, mais inutile de préciser que le personnage sera attendu au tournant dès le début de cette année 2005.

Chroniqué par David Lamon
le 10/01/2005

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Operation Doomsday
(1999)
Fondle 'Em
Hip Hop (indie pure school)



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mar. 11/12 - Blog
Les oubliés de 2018
sam. 17/11 - Blog
Skence - Gravity
dim. 28/10 - Blog
Hibernis - Middle of the Meds
mer. 17/10 - Chronique
The Internet - Hive Mind
sam. 13/10 - Blog
FloatingArms - Loud Long Life
mer. 10/10 - Chronique
Zenzile - 5+1 : Zenzile meets JayRee
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters