Accueil | dMute

The Hacker

: Rêves Mécaniques



sortie : 2004
label : Goodlife
style : Electro

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Flesh & Bones feat Perspects
02/ sequenced Life
03/ Masterplan feat Miss Kittin
04/ Village Of The Damned
05/ Electronic Snowflakes
06/ Traces feat Mount Sims
07/ It's The Mind
08/ Radiation
09/ The Brutalist
10/ Sleeping Machines

Mélodie En Sous Sol donnerait parfois l’illusion de se trouver embourbé dans je ne sais quel hangar déglingué, les yeux en pleine vapeur, à ne plus savoir s'il faut se laisser aller à une electro synthétique et glaciale, ou à se péter la ruche sur une grosse techno méchamment obscure. Ce premier album du grenoblois The Hacker annonçait d’ores et déjà son style, et Rêves Mécaniques s’inscrit dans la logique directe de ce travail précédent. L’exercice electro a été plus que confirmé sur un First Album vénéneux, où les productions de The Hacker accompagnaient une Miss Kittin synthétique qui venait nous causer de la hype, de coke et de Frank Sinatra…

Ainsi on se balade toujours entre une electro minimale qui ne renie pas ses influences cold wave et ses affiliations avec le son de Detroit (on pense pas mal à Dopplereffekt, Drexiya et toute la clique), et une techno raveuse, qui lorgne parfois sur l’indus et qui sent mauvais le hangar désaffecté pré- cité. Sequenced Life renoue directement avec l’electro du premier album, et Miss Kittin désormais de la famille se désincarne une fois de plus sur le superbe Masterplan. On entre dans l’univers techno avec Village Of The Damned, millimétré comme une horloge et diablement efficace, et on enfonce le clou avec The Brutalist qui fait grimper les enceintes au plafond.

L’album ne se résume pas à ces quatre seuls morceaux, mais ils semblent articuler le disque à merveille, Mount Sims fait une apparition sur un Traces très « Depeche Modien », plaisant, et It’s The Mind étire une boucle hypnotique sur sept minutes d’une electro ajustée avec une précision remarquable. L’album se conclue enfin sur Sleeping Machines, comptine allumée où la grosse caisse s’agite nerveusement.

Ce deuxième album de The Hacker est une réussite. Peut-être un peu moins sombre que Mélodie En Sous Sol, Rêves Mécaniques se veut plus electro, parfois plus aérien, mais ne s’éloigne jamais de cette ambiance froide et ténébreuse qui fait la recette du bonhomme depuis ses débuts. On se satisfait, donc, et on attend la suite avec impatience.


Chroniqué par WakMc
le 21/12/2004

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
ven. 14/07 - Blog
The Doppelgangaz - Dopp Hopp
mar. 11/07 - Blog
CloZee - Harmony
sam. 01/07 - Chronique
The New Year - Snow
mer. 28/06 - Chronique
Uzul Prod - Continental Drifts
dim. 18/06 - Chronique
Daniel Menche - Sleeper
jeu. 15/06 - Chronique
The Necks - Unfold
mer. 07/06 - Blog
Hugo Kant - Out of Time
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters