Accueil | dMute

V/A Qod Lab-L

: Qod Lab 1 (rouge)



sortie : 2004
label : Qod Lab-L
style : Electronica / ambiant / experimental

achat/téléchargement

Tracklist :
01/mha
02/mek+u3 - polygone de sustentation
03/trankil - trankil is not a dj
04/!diosyncraatiq - narcissiq
05/askwell
06/r-max - transparent
07/atad
08/stätik dancer - onko
09/vled borek - dark one
10/dj zukry - maquereautage & parasitisme
12

Qod Lab 1, réunion d'activistes de Laval, est avant tout un objet intriguant. Cela dès la lecture du tracklisting : les pseudonymes des artistes en présence jouent sur la typographie et apparaissent comme des codes informatiques, ces formules ésotériques modernes, ces sésames d'une communauté d'initiés - les prog-amateurs. Et les contenus sonores réunis ici sont à l'image de cette théologie numérique. Equations de bits et de flux mutants, influences urbaines et cyberculturelles traversent les hallucinations sonores de ceux qu'on imagine comme des men-machines, passant leurs nuits sous psychotropes devant des leds rouges et vertes clignotantes et enregistrant leurs délires labyrinthiques. Ne riez pas, l'effet est là, fascinant.

La chapelle où sont célébrées les ondes pirates, c'est le studio Palindrome. Tous les sacrilèges y sont permis. Les processions (dark) ambient, parasitées (mha), noisy (r-max) ou pas (atad, et narcissiq par !diosynqratiq). Les sacrifices de drones comme les détournements de signaux (dj trankil is not a dj).

Un lieu où sont donnés des récitals d'electronica très réussis, sur une base de déconstruction syllabique avec proto poem de sqkeezoïd partners companee (paradoxalement pas si lyrique) et mek+u3 dans un registre plus mélodique, registre approfondi avec talent par l'apaisé Dj Zukry.

Un lieu où askwell peut mettre l'assemblée à genoux, commençant sur par rythme abstract et sacré choeur contemplatif, brusquant ensuite son morceau, pour mieux fuir vers un breakbeat urgent, qui laisse l'auditeur exsangue. Plus loin, mention spéciale à Dj Klectiq (auteur de la piste cachée Stupid Policeman au tiers du parcours) et vled borek dans un esprit noctambule similaire, et tout aussi obsédant. Obsession et perte des repères à nouveau sur orbit train, travelling electro-dub par zaruts. La chapelle y devient cathédrale dans une atmosphère à rapprocher de la paranoïa entretenue à la skunk de Wordsound Recordings.

A l'heure où l'avant-garde est à la portée de tous, où le home-studio n'a jamais été aussi glamour, Qod est une secte fascinante qui utilise les données binaires pour fuir l'orthodoxie numérique. L'une de ces ouvertures passe par la Licence Art Libre, application juridique probante aux esthetiques post-modernes des musiques électroniques (techniques de cut-up, sampling et remix), et ici appliquée à toutes les productions. Auditeurs avertis, c'est-à-dire fidèles en puissance, un nouveau culte n'attend que votre adhésion pour commencer.


Chroniqué par Guillaume
le 15/12/2004

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Autodid_act3
(2005)
Qod Lab-L
Electronica/ Breakbeat/ Dark ambient/minimale...



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
mer. 02/08 - Blog
Cornelius - If You're Here
lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters