Accueil | dMute

Subtle

: A New White



sortie : 2004
label : Lex Records
style : Hip-hop / Electro-folk

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Song Meat
02/ I [Heart] L.A.
03/ The Long Vein Of The Law
04/ Red, White & Blonde
05/ Silence
06/ The Hook
07/ F.K.O.
08/ Eyewash
09/ Hand Replacement
10/ She
11/ Stiff Fruit

Cinq ans après le premier album de Themselves, Dose One et Jel semblent avoir tout essayé, de la pop à l’electronica, sans oublier leurs premières amours pour le hip-hop. A New White, réalisé en compagnie de quatre autres musiciens sous le nom de Subtle, confirme instantanément cet état de fait, après une série de maxis pour le moins difficiles d’accès.

On retrouve néanmoins certaines sonorités hautement expérimentales dès le début du disque avec le beat saturé et oppressant de Song Meat, qui cède toutefois sa place à une série d'accords plus épurés dès la deuxième piste. Porté par cette mélodie aérienne, A New White plonge alors l’auditeur dans quarante-cinq minutes de richesse et de subtilité, où la SP-1200 de Jel rencontre les guitares, samplers, claviers et instruments à vent des cinq autres membres du groupe. Sans grande surprise, l’album se construit progressivement autour de titres continuateurs de la période The No Music (The Long Vein Of The Law) et de clins d’œil aux nombreuses collaborations de Dose One.

L’ombre de Odd Nosdam est ainsi présente avec les nappes qui tapissent la quasi-totalité de l’album, et Eyewash revient sur les meilleurs moments de Cold House, violoncelle et sonorités électroniques à l’appui. Loin de se reposer sur leurs acquis, les six musiciens s’aventurent également dans un registre plus acoustique (I [Heart] L.A.), allant jusqu’à revisiter Mellon Collie And The Infinite Sadness des Smashing Pumpkins le temps du feutré Still Fruit, pour mieux revenir en terrain connu avec le beat plus marqué de Red, White & Blonde.

En osmose complète avec les onze titres de A New White, Dose One conjugue spoken word, chuchotements, chant et rap survitaminé avec une plus grande parcimonie que par le passé. Au travers de cette semi-réserve, la voix de Dose gagne un aspect mélodieux accompagnant à merveille les compositions mélancoliques des six musiciens, comme vous le confirmeront Eyewash ou She et son "She’s all that’s beautiful and opposite sad music, running through fields, in soft focus towards one another".

Certes, ce premier album de Subtle n’est pas exempt de tout reproche, notamment dans la structure de certains titres, insérant la batterie de Jel selon un procédé quelque peu similaire. Malgré tout, A New White reste un grand disque, inépuisable et débordant de sensibilité, démontrant combien le binôme Themselves gagne à s'élargir. Prochaine illustration avec 13 + God, réalisé en compagnie de The Notwist, dont on est désormais en droit d'attendre beaucoup.

Chroniqué par David Lamon
le 12/12/2004

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
For Hero : For Fool
(2006)
Lex Records
Abstract electro / hip-hop / post-rock / pop



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
mer. 02/08 - Blog
Cornelius - If You're Here
lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
ven. 14/07 - Blog
The Doppelgangaz - Dopp Hopp
mar. 11/07 - Blog
CloZee - Harmony
sam. 01/07 - Chronique
The New Year - Snow
mer. 28/06 - Chronique
Uzul Prod - Continental Drifts
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters