Accueil | dMute

D*I*R*T*Y

: Dirty Diamonds 2



sortie : 2004
label : Diamond Traxx
style : Pop / Dance

achat/téléchargement

Tracklist :
01/MOONDOG - Voices of spring
02/THE KONKI DUET - On dort mieux quand il pleut
03/WILLIAM SHELLER - Lux aeterna introit
04/SA RA - Glorious
05/SIMON DUPREE AND THE BIG SOUND - Kites
06/NINO ROTA - O venezia, venaga, venusia
07/AIR - Alpha beta gaga

L'équipe du e-zine "www.d-i-r-t-y.com" récidive dans la série Dirty Diamonds après un premier volume, il faut bien l'avouer, assez mirifique. Alors qu'en est-il de cette nouvelle sélection ? Toujours pointue, toujours de goût, ce cru apporte parfaitement ce qu'on attend de lui : pour schématiser, des spécialités pop early 70's, de la pure dance music 80's, et les meilleures continuités contemporaines des vibes précitées. Fort du succès de l'édition précédente, l'équipe se permet peut-être ici plus d'excentricité, propose plus de "curiosités" (Moondog, ou encore cette pièce baroque de William Sheller qui sera pompée par Dan The Automator sur Deltron 3030). Le tracklisting témoigne à nouveau de cette érudition propre aux collectionneurs passionnés, en permanente recherche du trésor (comprenez la pop-song enfouie au milieu d'un 45 tours de b-side qui va vous remuer quelque part).

Pointue, exigeante mais néanmoins aisément intelligible au néophyte (guidé par d'instructives notes de pochettes), la playlist ici proposée se corse en prenant la liberté de petites facéties, en jouant sur la limite du goût, tout en gagnant, au final, l'affection de l'auditeur. On croise ainsi un ex-Ultravox, on prend en stop les controversées Konki Duet qui font du charme. On accroche innocemment à la cinquième piste, qui se révèle jouée par... I Monster, et nous voilà obligé de réviser un a priori défavorable.

Rayon dance music au sens large, le sans-fautes se poursuit : un anthem signé Franckie Knuckles ravit le house music lover en nous ; en contrepoint, Jackson et Octet représentent de leur côté "la France d'aujourd'hui", dans deux exercices de remixes excitants. Enfin, pour comprendre la pertinence du "diamonds" dans le titre, on vous recommande particulièrement le triptyque pop Harry Nilson - Simon Dupree - Martin L. Gore.

Un dernier mot ? Merci messieurs, pour l'apéro du réveillon, vos dirty découvertes brilleront.

Chroniqué par Guillaume
le 12/12/2004

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
mer. 02/08 - Blog
Cornelius - If You're Here
lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
ven. 14/07 - Blog
The Doppelgangaz - Dopp Hopp
mar. 11/07 - Blog
CloZee - Harmony
sam. 01/07 - Chronique
The New Year - Snow
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters