Accueil | dMute

Collectif Effervescence

: Manifeste Effervescence



sortie : 2003
label : Collectif Effervescence
style : Post-rock / indie-pop

achat/téléchargement

Tracklist :
01/The Melodramatic Sauna – The automat
02/Modul – Untitled #2
03/Motenai – St Saturnin
04/belone - Sweet
05.Stuntman5 – Si tu m’emmerdes, je te propose du coloriage (interlude pour bombarde n°27)
06.Ollissipona – Seule l’agitation des vents préserve

Effervescence : "2. Fig Emotion vive, agitation". Dans ces trois mots qui définissent l'Effervescence, où sont le foisonnement créatif, les notes, les humeurs, les mélodies brouillées de récitals post-modernes, les chansons, l'émotion, la magie, par ailleurs pas si souvent agités, du collectif Nantais qui nous intéresse ici ? Dites ?

Effervescence. Un Manifeste, autoproduit, en forme de déclaration d'intentions, celles de réunir des sensibilités variées et spontanées (que le mode d'expression soit proche du folk, du rock, de l'electronica, ou même pas) sur un disque qui fleure bon le "fait maison", un disque-objet, disque-marguerite : on l'aime un peu, beaucoup, et bientôt passionnement, en juste réponse à la passion mise dans la création, de l'autre côté.

Manifestation. Celle des jaillissements de sensible, des petites épiphanies esthétiques, ça et là, l'air de rien ; parce que beaucoup à raconter apparemment, dans un bavardage intelligent. Des musiques-témoignages épatantes, comme, offert par n'importe qui, peu importe où, un a cappella improvisé et vibrant.

La qualité ? Manifeste. Pas la technique parfaite, non, juste, le brouillon merveilleux par moments de beauté simple.
Musiques écloses, à fleur de peau. On tend l'oreille : un instantané de justesse ; un peu plus loin : un autre polaroïd sonore, d'une séduction tellement réelle. Et qui en cela soulage, si peu "spectacle" ! Un peu d'intimité de rien, qu'on cueille, et qui bouleverse doucement. Puisque c'est là - dans cette intimité - que les âmes résident.

Un acte discographique exemplaire à plusieurs titres (Untitled #2 de Module, Sweet de Belikomi, Si tu m'emmerdes, je te propose du coloriage de Stuntman 5..). Exemplaire, car modèle do it yourself cohérent, compilation d'une substance rare, précieuse, le Manifeste Effervescence ici décrit est le parfait disque de chevet. Le genre de disque qui fait inventer des excuses à ne pas sortir, afin de passer une soirée d'écoute solitaire - qu'on termine exalté.

Chroniqué par Guillaume
le 28/11/2004

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
ven. 14/07 - Blog
The Doppelgangaz - Dopp Hopp
mar. 11/07 - Blog
CloZee - Harmony
sam. 01/07 - Chronique
The New Year - Snow
mer. 28/06 - Chronique
Uzul Prod - Continental Drifts
dim. 18/06 - Chronique
Daniel Menche - Sleeper
jeu. 15/06 - Chronique
The Necks - Unfold
mer. 07/06 - Blog
Hugo Kant - Out of Time
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters