Accueil | dMute

Brain Damage

: Ashes to Ashes / Dub to Dub



sortie : 2004
label : Bangarang
style : Digital Dub

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ The unity of the circle
02/ Let me be
03/ My father
04/ One dollar
05/ The balance of the cube
06/ Unity dub
07/ Dollar dub
08/ Cube dub
09/ Let me dub
10/ My father dub

Le duo stéphanois signe son retour deux ans après Always Greener. Et quel retour !!

Brain Damage nous offre un album d'une très grande qualité sonore et esthétique. Ashes to ashes / Dub to dub est le fruit de la rencontre du duo avec les deux vocalistes Learoy Green et Black Sifichi. Des invités d'exception pour un groupe d'exception.

Learoy est un batteur/choriste talentueux actif depuis les années 70 et on lui doit le groupe Natural Touch au côté de Desmond Dekker. Reconnu internationalement, il a travaillé avec entre autres, Bob Andy, Prince Buster, ou encore I Jah Man Levy.
Quant à Black Sifichi, on lui doit de nombreuses compétences exceptionnelles (poète, Dj, performeur, critique, photographe...etc) et de multiples collaborations (UHT, Ez3kiel, Wide open cage...etc). Il fonde, actuellement, avec Norsq, le groupe Superstoned.

Ashes to ashes / Dub to dub distille cinq titres en featuring avec les deux invités déclinés en leurs cinq versions dub. Une symétrie caractéristique de la musique émotionnelle de Brain Damage relative à leur côté ultra digital et robotique. Les sons sont manipulés avec une précision extrême et les effets tridimensionnels d'une perfection déroutante. Les titres alternent parties atmosphériques, the unity of the circle à des titres plus rebondissants the balance of the cube. Le tout est bercé par le fameux spoken word si distinctif de Black Sifichi ou le superbe chant de Learoy Green. La plupart des titres dégagent une intensité dubesque vraiment fabuleuse. Cube dub, profond et émotionnel, en est un parfait exemple. Le son général de l’album est vraiment bien produit, on peut noter une amélioration par rapport à Always greener au niveau du traitement des reverb. L’ambiance dégagée est toujours aussi cérébrale, personnellement leur musique a l’art de me prendre aux tripes…
Le message fort dégagé par cet album abouti est l'envie de souligner l'état actuel de la culture et de la musique au plan international, national, et voire local. L’intitulé Ashes to ashes / Dub to dub est une référence à la fragilité et l’intermittence de toutes les choses.

Sans surprise, ces nouvelles compositions jouées en live relèvent de la performance scénique: Puissance, précision, qualité, fureur et émotion (et sueur accessoirement). Les stéphanois sont désormais les maîtres du son digital français avec en prime la capacité de collaborer avec des artistes marchant dans des directions musicalement parlant opposées. Après ce coup de maître, je ne peux que souhaiter : longue vie Brain Damage


Chroniqué par Kiteklat
le 13/11/2004

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Blog
Actualité
Brain Damage vs Vibronics - Empire Soldiers Live
Blog
Actualité
Brain Damage meets Vibronics - Empire Soldiers
Interview avec Brain Damage
(février 2013)

Spoken Dub Manifesto
(2006)
Jarring Effects
Spoken Dub
Interview avec Brain Damage
(novembre 2004)

Always Greener (on the Other Side)
(2002)
Bangarang
Electro-dub
Bipolar Disorder
(1999)
Bangarang
Electro-dub



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mer. 15/11 - Chronique
Protomartyr - Relatives in Descent
sam. 04/11 - Blog
#12 (deuxième partie)
mer. 01/11 - Blog
Igloohost - Neō Wax Bloom
mar. 24/10 - Blog
#21 : Oiseaux-Tempête
dim. 22/10 - Blog
NO NEW YORK (1978)
ven. 20/10 - Chronique
Dälek - Endangered Philosophies
dim. 15/10 - Blog
#12
mer. 11/10 - Blog
Dub Engine - Psychosteppa
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters