Accueil | dMute

Silencio

: Sehnsucht



sortie : 2004
label : Grand Téton
style : Ambient / Experimental

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ 111003
02/ Château Landon
03/ Doutes
04/ #
05/ 111003
06/ Kobenhavn
07/ Pétales
08/ Alodiélo
09/ 1025
10/ Les Larmes du Mois d'Août

Si Sehnsucht peut évoquer, littéralement, le manque, musicalement se sont les repères qui demeurent absents. Conjuguant sans préjugé l'ambient, l'expérimental et la musique concrète, cet album flirte parfois avec la nudité.
Parce qu'il est direct, sans détour, totalement exempt de censure ou de perfection, il laisse derrière lui une impression troublante d'intimité. On aimerait s'accrocher à un rythme, quelque chose de simplement répétitif, mais c'est inutile. Sehnsucht est une chute.
Une chute inexorable qu'il convient d'exorciser par un moyen ou un autre, et pourquoi pas la musique. On y ressent une recherche bornée d'extrêmisme, sans violence, sans cliché. Une simple mise en exergue brutale mais sans bruit. Car même si rien n'est "beau", rien n'est laid non plus. Il n'y a pas de sous-entendu, pas de message à délivrer, rien à prouver, rien à perdre.
Entre le silence et une certaine forme de musicalité, se trouve un espace inconnu dont les limites ne s'imposent jamais, puisque totalement dépendantes de celui qui s'y aventure.

Lorsqu'elle tourne sur une platine, cette production rappelle des moments que chacun peut et veut (parfois) éprouver. Quand la douleur nous appelle à plus de douleur, lorsque le vide nous appelle à plus de vide. Quand la nuit règne, alors même que le corps devient inutile, l'esprit lui n'obéit qu'à la demande. La suggestion, voilà peut-être le secret qui permet aux uns de maintenir l'équilibre entre ce qui doit être accepté et ce qui ne doit pas l'être, et aux autres, la possibilité d'assimiler une émotion, jusqu'à l'accoutumance, afin de mieux l'admettre et par la suite la dominer. Et même si la tentation de juger cette forme de partage s'impose d'elle-même, libre à nous de la laisser résonner ou non. On ne peut pas vraiment reprocher à SILENCIO un quelconque manque de sincerité car ses morceaux ne sont que des interprétations libres d'une charge émotionnelle qui n'a que faire de l'esthetisme, de la ressemblance ou de l'affiliation pure et simple.

Nappes profondes, opaques, incursions électroniques fugaces ... Difficile de faire plus nihiliste. On croirait entendre la bande-son d'un rêve, ou d'un cauchemar selon l'envie. Et si en fait, ce n'était que l'harmonie disgracieuse du réveil, de l'imprégnation quotidienne de la réalité ?
Parfois la tension monte et provoque des fissures dans la continuité durant lesquelles des sonorités rugueuses s'échappent, comme projetées vers l'exterieur. Parfois le temps s'étire sur une note grave, onduleuse, dont la couleur sombre ne permet pas d'échapper.
C'est alors, et contre toute attente, que Sehnsucht se conclue sur sa seule et unique approche mélodique durant 1025 et Les Larmes du Mois d'Aout, qui s'échangent la douceur d'une fin propice à l'oubli. Scintillement cristallin, presque enfantin pour le premier titre, puis harmonie discrète pour le second, qui malgré une imprégnation nette par un sentiment de tristesse, semblent faire le deuil de la souffrance qui n'a cessé de dicter son pouvoir tout au long du cd.

Un premier essai très "dur". Si personnel qu'il peut eventuellement provoquer une certaine torpeur. Seule une approche atmosphèrique était capable de produire ce type d'émotion. Et si Jul parvient à toucher l'auditeur d'une façon aussi nette, il faut saluer son talent, délibérement inné.

Chroniqué par Yragael
le 31/10/2004

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
ven. 14/07 - Blog
The Doppelgangaz - Dopp Hopp
mar. 11/07 - Blog
CloZee - Harmony
sam. 01/07 - Chronique
The New Year - Snow
mer. 28/06 - Chronique
Uzul Prod - Continental Drifts
dim. 18/06 - Chronique
Daniel Menche - Sleeper
jeu. 15/06 - Chronique
The Necks - Unfold
mer. 07/06 - Blog
Hugo Kant - Out of Time
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters