Accueil | dMute

Infant

: Pony Gear



sortie : 2004
label : Musikexperience Recordings
style : Folk lo-fi

Tracklist :
01/ Vioskin
02/ Jesus, Paul
03/ Hip-hop
04/ Panda
05/ 2 Little Pony
06/ Rusty Almond
07/ Acoustic Night (feat. D. Keye and T. Williams)
08/ Bass Drum Fearn
09/ You Don't Seem
10/ Pony Tennis
11/ Small Guitar
12/ Small Dave (feat. D. Keye)
13/

Après l’excellent album de Tlone et la compilation maison de haute facture Seriously Underground Shit… (sur laquelle on retrouvait déjà Infant), le jeune label parisien Musikexperience redessine les contours qu’on lui avait trop rapidement assignés, s’éloignant alors pour un temps des productions électroniques au profit d’un OVNI musical issu de l’univers personnel d’Infant, décidé pour cette production à ne recourir qu’à l’acoustique.

Après un premier album Growing Up sorti sur Neo Ouija en 2002, Infant prend donc ici les chemins de traverse et s’essaye ainsi, non sans un certain succès, à un tout autre registre. Conçu dans un premier temps comme simple distraction par Andrew Fearn alias Infant, Pony Gear va peu à peu se transformer en tout autre chose, au fur et à mesure des attentes et envies de son auteur : contre-pied de ses travaux habituels, "coincé" derrière un PC, réaction face aux productions actuelles, goût pour l’instrumentation acoustique, en particulier pour la guitare...

De ces choix, agrémentés de collaborations (David Keye et Tim Williams, guitare et ukulele), émerge alors un album concept, incitant à une profonde introspection de par son caractère résolument intimiste, son apparent amateurisme, renforcé par les structures lo-fi minimalistes qui émaillent l’album, conférant à l’ensemble un aspect bancal et fragile. Les voix susurrées, posées comme maladroitement ici et là, résonnent en écho à l’ambiance ouatée qui imprègne l’album, l’aspect expérimental et l’humour achevant de donner formes et couleurs à cet opus atypique qui, au choix, déroutera ou enchantera.

Définitivement lo-fi dans l’esprit comme dans la structure, Pony Gear séduit pour les mêmes raisons qu’il agace : minimaliste, imparfait, bizarre et envoûtant... autant de traits qui font sa force et sa faiblesse. Un album où se dessinent les envies, passions et contradictions qui peuvent traverser son auteur. Un album personnel ouvert au monde : à chacun de se l’approprier désormais...

Chroniqué par Oropher
le 07/10/2004

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
ven. 14/07 - Blog
The Doppelgangaz - Dopp Hopp
mar. 11/07 - Blog
CloZee - Harmony
sam. 01/07 - Chronique
The New Year - Snow
mer. 28/06 - Chronique
Uzul Prod - Continental Drifts
dim. 18/06 - Chronique
Daniel Menche - Sleeper
jeu. 15/06 - Chronique
The Necks - Unfold
mer. 07/06 - Blog
Hugo Kant - Out of Time
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters