Accueil | dMute

Ra

: Raoul loves you



sortie : 2004
label : Coredump
style : Abstract / Electronica

achat/téléchargement

Tracklist :
01/Intro
02/ev.panic
03/Human saw tool
04/Love to fall aparts
05/You'll be @#!
06/Bad birds
07/The dentist
08/Fée
09/Hérisson albinos rules
10/Fudge brownie brain
11/Petit gilet
12/mmt
13/Violent badger
14/Leak
15/High point
16/Human saw

Ra était jusqu'alors plus connu pour son fascinant univers graphique que pour ses trop rares excursions discographiques... Gageons pour un rééquilibrage avec ce Raoul loves you, album impressionnant à en rendre indécent le talent polymorphe de l'artiste parisien. Il est difficile de modérer son enthousiasme, quand l'artiste utilise des échantillons dignes du meilleurs abstract hip-hop pour mieux les bizuter, s'offre quelques saturations noisy, des scratchs sans faille et des beats impeccables, dans une combinaison homogène et toujours juste, à même de faire vibrer le lecteur d'Infratunes.

Premier exemple dès l'intro ; entre larsens, saturations et autres distorsions, ça défourage clairement. Une fois les ouailles débarrassées de leur cérumen en 2.36, Ev Panic débute. On devine bientôt l'impensable vérité : lost control, nous voilà sujets d'un orgasme electro-cuté, et Human saw tool, exploration à la sonde microphonique de la vie secrète du hardware informatique, n'est que le commencement d'un périple halluciné.

L'horizon s'élargit ; l'aventure prend du relief : ici, The Dentist, exercice ludique et réussi de réorchestration syllabique, permet à Ra de dégainer quelques samples avec une pertinence confondante ; plus loin Petit Gilet offre un détournement jouissif ("Qu'est-ce que ta mère va dire ?"!) dans un climat plus mental... Ailleurs, des morceaux "out of nowhere", atypiques et plus ambitieux : la plage Bad birds (beat hip-hop, orgue, cris d'oiseaux... font un excellent morceau, le croirez-vous ?), premier avertissement, ensuite vérifié par Fée (Richie D. James aura prêté son piano-clavecin défaillant) ou High Point, apothéose du parcours (comme son nom l'indique), chanson onirique où plane l'ombre de Kevin Shield.

De la haute constante générale, ressortent de peu Violent badger, qu'on croirait enregistré avec dDamage, et surtout le petit hymne Fudge brownie brain, exemplaires parmi une fresque électronisée cohérente et captivante, gravée d'imagination brute et de personnalité. Ra, we love you !


Chroniqué par Guillaume
le 30/08/2004

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Wxfdswxc2
(2007)
Sublight Records
Electronica / Wxfdswxc
Interview avec Ra
(octobre 2004)




0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



jeu. 20/04 - Chronique
Arto Lindsay - Ciudado Madame
mar. 11/04 - Chronique
Jacaszek - KWIATY
mar. 04/04 - Blog
Chrono.fixion - 2016
sam. 18/03 - Blog
King Crimson - Starless (1974)
sam. 11/03 - Blog
Zenzile - Elements
ven. 03/03 - Blog
Al' Tarba - La Nuit se Lève
mar. 28/02 - Chronique
Andy Shauf - The Party
sam. 25/02 - Chronique
Wooden Veil - Wooden Veil
lun. 20/02 - Blog
Mahom - Fell in
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters