Accueil | dMute

Pilot Balloon

: Ghastly Good Cheer



sortie : 2004
label : 2nd Rec
style : Abstract Hip-hop

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ S-Channel Telemetry
02/ Ghastly Good Cheer
03/ Genco Sister
04/ Pavane For Vinchy
05/ Closet Carpetbagger
06/ Testimonial Match
07/ A Throng With Sticks
08/ Hug Dusty
09/ Throe Stasis (featuring Stacs Of Stamina)
10/ Mister Clicks

Si vous n’avez jamais pu supporter les expérimentations lo-fi de cLOUDDEAD ou les ambiances embrumées façon DJ Signify , autant vous avertir d’entrée, ce disque risque de vous poser quelques problèmes.

Car ce premier album de Pilot Balloon, duo composé d’un musicien jazz et d’un dj féru de musique électronique, va encore plus loin dans la recherche atmosphérique qui a fait le succès des petits génies d’Anticon ou de Lex Records. Ici, tout semble tourner autour d’un constant décalage et d’un ensemble de dissonances contenues par une ligne de basse très présente. On citera à titre d’exemple la superposition de cordes qui apparaît sur le beat saccadé de A Throng With Sticks, les sonorités orientales de Ghastly Good Cheer et le piano caverneux de Genco Sister, qui laisse sa place à la guitare et aux batteries énervées du rafraîchissant Testimonial Match.

Malgré la qualité indiscutable de ces premiers morceaux, le meilleur reste à venir avec Throe Stasis, qui impose instantanément la patte de Pilot Baloon en mêlant longues nappes de synthé et samples de guitares sur un beat incisif et une basse bien lourde. Cerise sur le gâteau, les deux mc’s de Stacs Of Stamina se chargent de transformer complètement l’essai en lâchant un couplet de très haute facture, dont l’effet d’hypnose est prolongé sur les extraits vocaux de Mister Clicks. Enfin, les artificiers de Pilot Balloon achèvent de séduire l’auditeur avec Vampire Tonic, titre aérien que n’aurait pas renié DJ Shadow, breaks évolutifs, talkie-walkie et samples organiques à l’appui.

Disque superbement bancal et étouffé, Ghastly Good Cheer explore donc une facette plus énigmatique de l’abstract hip-hop, en intégrant à ses compositions une richesse instrumentale fort bienvenue. Idéal pour appréhender l’automne sous ses meilleures auspices, lire du Paul Auster ou encore s’aventurer dans un univers où le mystère et la déréliction sont rois.


Chroniqué par David Lamon
le 23/08/2004

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mer. 15/11 - Chronique
Protomartyr - Relatives in Descent
sam. 04/11 - Blog
#12 (deuxième partie)
mer. 01/11 - Blog
Igloohost - Neō Wax Bloom
mar. 24/10 - Blog
#21 : Oiseaux-Tempête
dim. 22/10 - Blog
NO NEW YORK (1978)
ven. 20/10 - Chronique
Dälek - Endangered Philosophies
dim. 15/10 - Blog
#12
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters