Accueil | dMute

Cocorosie

: La Maison De Mon Rêve



sortie : 2004
label : Touch & Go
style : Folk Lo-Fi

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Terrible Angels
02/ By Your Side
03/ Jesus Loves Me
04/ Good Friday
05/ Not for Sale
06/ Tahiti Rain Song
07/ Candyland
08/ Butterscotch
09/ West Side
10/ Madonna
11/ Hatian Love Songs
12/ Lyla

La maison de mon rêve créé par deux soeurs New yorkaises Bianca(coco) et Sierra (rosie) est né dans une salle de bain parisienne du 18 eme arrondissement à la saison printanière, nous apportant ainsi toute sa fraîcheur et toute sa nostalgie.

En effet, à l'écoute de la maison de mon rêve, on entre pas à pas dans le monde de cocorosie, à la fois doux et rêveur, un monde poétique, enchanté par de douces mélodies de guitares, de harpes ou de piano (dont seule sierra en est la maîtresse) accompagnées par de nombreux bidouillages sonores principalement tirés de jouets d'enfants.

Dès la première chanson Terrible Angels, qui repose sur une douce mélodie de guitare rythmée par un sample de braillement d'âne, on découvre l'univers de cocorosie.
Le mélange atypique de toutes ces sonorités nous plonge dans le souvenir de notre enfance vécue dans notre maison remplie de rêves. Sonorités si familières comme les chants d'oiseaux dans By Your Side, par les voix remplies de blues dans Jesus Loves Me, le son des gouttes de pluie s'abattant sur nos vitres et le bruit des casseroles rythmant Tahiti Rain Song et le son de nos jouets préférés désormais rangés dans un coffre poussiéreux dans Candy Love, Madonna et dans bien d'autres chansons que je vous laisserai découvrir... Ce coffre rempli de trésors, Coco et Rosie nous l'ouvrent avec délicatesse. Sierra, grâce au lyrisme de sa voix tout droit venue de l'opéra (résultat de ses premières expériences dans le gospel et dans l'opéra classique) et Bianca ( la plus jeune) grâce à sa voix minaudante et enfantine teintée de blues et de gospel qu'on croirait sorti d'un vinyle sur un vieux gramophone et qui en a étonné plus d'un pendant leurs concerts. Malheureusement sa voix se fait plus discrète et étouffée sur l'album, une raison pour courir les voir en live, d'autant plus qu'elles nous réservent quelques surprises pour leurs prestations parisiennes: comme la présence de Spleen, un MC de chez nous qui maîtrise l'art du "human beat boxing" ...

Plus aucune raison pour vous de ne pas vous laisser guider par Sierra et Bianca dans la maison de leur rêve.

Chroniqué par TiNemFou
le 18/08/2004

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
mer. 02/08 - Blog
Cornelius - If You're Here
lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
ven. 14/07 - Blog
The Doppelgangaz - Dopp Hopp
mar. 11/07 - Blog
CloZee - Harmony
sam. 01/07 - Chronique
The New Year - Snow
mer. 28/06 - Chronique
Uzul Prod - Continental Drifts
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters