Accueil | dMute

Dj Krush

: Jaku



sortie : 2004
label : Columbia
style : Abstract Hip-hop

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Still Island
02/ Road To Nowhere
03/ Nosferatu
04/ The Begining
05/ Transition
06/ Stormy Cloud
07/ Univearth
08/ Decks Athron
09/ Kill Switch
10/ Pretense
11/ Slit Of Cloud
12/ Passage
13/ Beyond Ragig Waves
14/ Distant Voices
15/ Song

Après un Shinso, étrangement accueilli de façon mitigée par certains en dépit de qualités pourtant indéniables, Dj Krush nous revient avec un huitième album abstract hip hop définitivement inscrit sous le signe du soleil levant.
Faits considérables dans la carrière du japonais : les albums se succèdent, ne se ressemblent pas et restent constants de qualité.

C’est forcément confiant que l’on aborde Jaku, et les premières écoutes rassurent vite dans cet a priori quelque peu légitime. L’album s’ouvre sur l’enivrant Still Island où la flûte de Shûzan Morita emmène le morceau sur les sentiers d’une musique traditionnelle qui se cale à merveille sur les productions d’un Krush inspiré. C’est d’ailleurs en filigrane et tout au long de l’album que cette ambiance très typée officiera, donnant une texture homogène à l’ensemble du disque.

Les titres s’enchaînent et forcent l’admiration : hip hop crépusculaire où Mr Lif pose un flow nonchalant sur Nosferatu, piano docile d’un Stormy Cloud magnifiquement orchestré, intervention nerveuse d’Aesop Rock sur Kill switch, chaque morceau est un bonheur pour les oreilles. Même lorsque Dj Krush se permet quelques excentricités, comme sur Slit Of Cloud, où un chanteur japonais introduit magnifiquement la virée jazzy d’un cuivre frénétique, le résultat est impressionnant. Dj Krush a cette faculté incroyable de proposer un mélange habile, tout en demi-teintes, véhiculant une sorte de chaleur même dans ses sonorités les plus sombres.

Album magistral, ensorceleur et profondément abouti, le japonais polymorphe nous offre une fois de plus une nouvelle facette de son talent, donne une dimension très visuelle à sa musique sans jamais devenir pompeux, et continue de nous laisser rêveurs quant à ses prochaines sorties. Avec huit disques au palmarès, on ne peut que saluer la performance.


Chroniqué par WakMc
le 05/08/2004

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Strictly Turntablized
(1994)
Mo'Wax
Abstract Hip-hop
Meiso
(1996)
Mo'Wax
Hip-Hop/Abstract Hip-Hop/Trip-Hop
Zen
(2001)
Red Ink
Hip-hop / abstract hip-hop
Ki-Oku
(1999)
Tanabe Music
Abstract hip-hop/electro
Shinso
(2002)
Sony
Abstract hip-hop/electro
Kakusei
(1999)
Tristar
Abstract Hip-hop/Hip-hop



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 15/10 - Blog
#12
mer. 11/10 - Blog
Dub Engine - Psychosteppa
mar. 03/10 - Blog
Bonnie Li - Plane Crash
lun. 25/09 - Blog
Feldub - Class War
jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters