Accueil | dMute

Reptiles

: The Year of The Monkey EP



sortie : 2004
label : Jazz Fudge
style : Hip-hop / Electro experimental

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Create-Or
02/ Liquid Playthings
03/ Lavender Mist
04/ Who Are We What Are We
05/ God Save

Récemment inscrit à la newsletter Jazz Fudge (le label de Dj Vadim), voilà l'un des tous premiers bulletins d'information que je reçois :
Charge up your Ipods (or what ever means you have) kids and get 5 free fresh tracks from leftfield hip hop pioneers; REPTILES plus your own choice of artwork...
Be quick though it won't be up there forever!!!
Reptiles
www.liquidplaythings.com
New-wave hip hop pioneers. - John Kennedy (XFM)

Je me dépêche donc d'aller à l'url proposée, je télécharge l'EP 5 titres, tout en me rappelant que la dernière fois que j'avais entendu parler de "new-wave hip-hop", c'étaient les mots de David Blot à propos de So addictive de Missy Elliot, sans doute à cause des synthés qui y caractérisent la production de Timbaland.

Sauf que les Reptiles appliquent l'étiquette à un hip-hop plus rude et radical ! D'entrée, Creat'Or met en place une atmosphère sombre, entre claviers graves et hypnotiques, bidouillages électros traversant régulièrement l'instrumental, voix sous perfusion d'effets aux refrains. Une accroche convaincante...
Next !

Voilà venir Liquid Playthings. Surprise... c'est de la même veine, clavier en boucle sur fond de nappes obscures, voix en apnée, on en profite pour hocher la tête en cadence et décortiquer le rap. Ou comment les prods de Mobb Deep période Hell On Earth plongeraient, sous substances psychotiques, dans une marmite irradiante de vibes Def Jux ! Un savant équilibre entre le beat carré, presque funky, et le climat paranoïaque que créent les couches superposées.

On poursuit avec Lavender Mist, moins percutant, notamment du fait des nappes à contre-temps. Ce titre convainc donc un peu moins, les Reptiles restant sur une alliance flow beat traditionnelle là où l'on aurait bien imaginé des manières anticonesques, des envolées cosmiques, auxquelles le sample se prête. La basse synthétique conforte d'ailleurs ce singulier décalage.

Le morceau suivant, intitulé Who Are We What Are We, est, comme son nom l'indique, un exercice de présentation... Réalisé de manière acrobatique, sur un beat (kick-snare-charley déformés dans des textures métalliques) qu'on croirait samplé chez Autechre. Ces derniers se revendiquant du hip-hop, la boucle est bouclée. Les choeurs synthétiques du background en rajoutent dans l'audace, etles rappeurs se tirent avec les honneurs de ce piège instable.

Récidive sur God save, qui emprunte une basse drum'n bass sans les perturber outre-mesure, les phases lyricales lézardant avec adresse dans les espaces laissés par les saturations électronica du beat.

Conclusion : en cinq beats, voilà les Reptiles nominés comme découverte du mois dans la catégorie "libre download hip-hop". La première partie du maxi est la plus séduisante, mais leurs initiatives expérimentales restent crédibles, et on est curieux de les voir affiner cette démarche dans ce registre. Les dDamage nous certifiaient déjà que 2004 serait l'année du singe, The Year of the Monkey s'ajoutent à leur Radio ape pour nous convaincre qu'en matière de musiques underground sous le signe du macaque, la recherche se porte bien. Merci pour elle !


Chroniqué par Guillaume
le 05/08/2004

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
mer. 02/08 - Blog
Cornelius - If You're Here
lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
ven. 14/07 - Blog
The Doppelgangaz - Dopp Hopp
mar. 11/07 - Blog
CloZee - Harmony
sam. 01/07 - Chronique
The New Year - Snow
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters