Accueil | dMute

Para One

: Beat Down EP



sortie : 2003
label : Institubes
style : Hip Hop - Electronica

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Beat Down feat Tes, TTC, D'Oz & Orgasmic le Toxicologue
02/ J'aimerais bien
03/ Beat Down (instru)
04/ Turtle Trouble
05/ Nobody Cares

Après s’être fait un nom sur les désormais classiques Ceci n’est pas un disque et Buffet des anciens élèves, et peu avant d' avoir produit deux titres de Dans le club, Para One créait la sensation avec un premier EP paru sur le label de Tekilatex, Institubes. Une véritable affaire de famille, d’autant plus que deux membres de TTC malmènent le micro d’entrée de jeu pour un premier titre d’anthologie.

Une avalanche de scratches millimétrés signés Orgasmic le Toxicologue, un beat minimal et torturé et une basse lourde, le tapis rouge est déroulé pour Cuizinier, TES, d’Oz et Tekilatex qui s’affrontent dans une joute verbale du plus bel effet. Une fois n’est pas coutume, mention spéciale pour le fils spirituel de Casimir et ses rimes porno-nerd, suivi de près par un Cuiz’ en grande forme (« Je veux tuer le son, le faire suer, qu’il pue, le rouer de coups, lui trouer le corps, lui casser ses cordes, effacer vos notes »). KO technique : le tube de l’hiver dernier, qui s’apprécie également dans sa version instrumentale grâce à la subtilité de la programmation de Para One.

Mais l'intéressé ne s’arrête pas en si bon chemin, flirtant avec l’électronique déstructurée d’Autechre sur l’excellent J’aimerais bien, rajoutant une touche de bounce et de basses puissantes avec le speedé Turtle Trouble et terminant en douceur et au vocoder sur les samples galactiques et les breaks d’un Nobody Cares qui met carrément à l’amende les réminiscences animées de Daft Punk. Le format a beau être court, difficile de nier que l’exercice tourne rapidement à la démonstration, en entraînant l'auditeur dans un univers froid, bigarré et en constante évolution.

Que dire, donc, pour conclure, si ce n’est que Para One impressionne par la précision et la complexité de son travail tout en composant de véritables hymnes instantanés, comme le confirme Beat Down. Pas de doute, la scène hip-hop et électronique française tient là son Prefuse 73, qu’elle devrait surveiller de très près durant les prochains mois…


Chroniqué par David Lamon
le 10/06/2004

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Epiphanie
(2006)
Institubes
Musique électronique
Clubhoppn EP
(2005)
Institubes
Electro hip-hop



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



jeu. 20/04 - Chronique
Arto Lindsay - Ciudado Madame
mar. 11/04 - Chronique
Jacaszek - KWIATY
mar. 04/04 - Blog
Chrono.fixion - 2016
sam. 18/03 - Blog
King Crimson - Starless (1974)
sam. 11/03 - Blog
Zenzile - Elements
ven. 03/03 - Blog
Al' Tarba - La Nuit se Lève
mar. 28/02 - Chronique
Andy Shauf - The Party
sam. 25/02 - Chronique
Wooden Veil - Wooden Veil
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters