Accueil | dMute

Sixtoo

: Chewing on glass



sortie : 2004
label : Ninja Tune
style : Abstract Hip-hop / Electro Hip-hop

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Boxcutter emporium pt. 1
02/ Chewing on glass
03/ Sidewinders
04/ Karmic retribution
05/ Funny sticks reprise
06/ Boxcutter emporium pt. 2
07/ Boxcutter emporium pt. 3
08/ Old days architecture
09/ Chainsaw buffet
10/ Snake bite
11/ Transien

Ex - Sebutones (avec son compère Buck 65), anciennement affilié Anticon aujourd’hui sur Ninja Tune, Sixtoo, figure majeure d’un hip hop nébuleux et accrocheur, revient après l’excellent et unanimement acclamé Antagonist Survival Kit l’an passé, pour un opus fidèle dans sa construction aux valeurs et visions de son instigateur : ambiances sombres, samples (re)travaillés à l’excès, utilisation sporadique mais judicieuse d’instruments (en l’occurrence ici, un piano Rhodes récurrent, mais aussi guitare, batterie ...).

Comme sur sa précédente sortie, Sixtoo alterne pistes courtes (et parfois décomposées, à l’image des Boxcutter emporium part1, 2 et 3 et autres Chainsaw Buffet, Breakfast et Juggler, déclinés à chaque fois en trois parties) du début de l’album et pistes plus longues (Horse drawn carriage, Storm clouds & silver linings, Closing day sale) en fin d’album. Toujours à mi-chemin entre sonorités douces et aquatiques (Boxcutter emporium pt. 3) évoquant certains Air ou Boards of Canada et des ambiances beaucoup plus rugueuses (Chewing on glass, Transient control ou encore Funny Sticks reprise, soit la réédition tout en saturation du Funny Sticks de Antagonist Survival Kit), émaillant le tout de phases jazzy (Sidewinders) … le canadien développe et parfait ici son style « dark-hip hop-instrumental » avec justesse et à propos (en témoigne la présence de seulement trois morceaux rappés, Funny sticks reprise, Horse drawn carriage, Storm clouds & silver linings).

Avec une production qui, dans l’ensemble, se révèle peut-être un peu plus uniforme que sur ses précédentes réalisations, le maître d’œuvre de cet excellent opus parvient à créer un univers protéiforme cohérent, assemblage de couleurs et d’éléments disparates se complétant pour accoucher d’un album bigarré mais homogène dont la pochette illustre une nouvelle fois à merveille toute la richesse et la subtilité.

Les connaisseurs ne seront pas déçus, les néophytes en redemanderont.

Chroniqué par Oropher
le 02/06/2004

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Jackals and Vipers in Envy of Man
(2007)
Ninja Tune
Abstract Hip-Hop
Body Ache Summer EP
(2004)
Ninja Tune
Abstract Hip-hop
Antagonist Survival Kit
(2003)
Vertical Form
Abstract Hip-hop/Electro Hip-hop



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
mer. 02/08 - Blog
Cornelius - If You're Here
lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters