Accueil | dMute

Edmünd Prinz

: ETW001!!



sortie : 2004
label : Ego Twister
style : Electro-pop

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ baby, i'll rock you at the supermarket
02/ j.j. goldman
03/ je t'aime (beaucoup)
04/ whaou!
05/ sucrer les fraises
06/ bizarre de chez du bizarre

Première sortie du tout jeune label Egotwister, ETW001!! met en avant le travail d’Edmünd Prinz dans un registre décrit comme de l’electronic stupidosounds for completely desesperate people. Concrètement, on pourrait croire que cela ressemble à du Aphex Twin période Richard D. James Album. Sauf que cette comparaison n’est pas vraiment la meilleure façon de décrire le contenu du présent EP, qui s’engage dans une direction bien particulière.

A la manière d’un Odd Nosdam en détour dans un univers résolument IDM, Edmünd Prinz intègre en effet une délicate saveur lo-fi à chacune de ses productions, se détachant par là d’une influence strictement warpienne. Ultime preuve de cet état d’esprit, un seul hommage transparaît dans le tracklisting, non pas dédié à Autechre ou encore à Squarepusher, mais bel et bien à Jean-Jacques Goldman himself… Sans aucun doute, le sieur Prinz défend à sa manière les rudiments de la pop attitude, en l’intégrant dans un univers fait de synthétiseurs, de breaks évolutifs et d’authentiques effets d’Amiga.

Et le résultat s’avère très satisfaisant, tant Edmünd parvient à délivrer six titres accrocheurs, sans pour autant s’engager dans la voie de la facilité ou de la répétition. Outre le galactique et précité j.j. goldman, difficile de ne pas être touché par la sensibilité de l’ambient distillé sur je t’aime (beaucoup), ou encore par l’excellent bizarre de chez du bizarre, combinant avec naïveté breaks déstructurés, scratches discrets et sonorités purement IDM. Enfin, le tout est enrobé dans un packaging de qualité qui confirme le cynisme affiché par Egotwister au travers de l’excuse «cheapbad design is the only thing we can do». A leur décharge, vous aurez sûrement remarqué que le disque est orange, et livré avec un badge du plus bel effet.

En bref, que dire de plus si ce n’est que cette première livraison d’Egotwister dégage une vivacité apte à figer votre sourire dès le début de la journée. Sans conteste, la fraîcheur est de mise, et tous les espoirs sont désormais permis pour ce petit label auquel Infratunes ne peut s’empêcher de prédire un bel avenir… Il ne vous reste plus qu’à confirmer nos pronostics en tendant une oreille attentive à cette petite galette survitaminée ; de toute façon, ça ne pourra pas vous faire de mal.


Chroniqué par David Lamon
le 14/05/2004

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mer. 15/11 - Chronique
Protomartyr - Relatives in Descent
sam. 04/11 - Blog
#12 (deuxième partie)
mer. 01/11 - Blog
Igloohost - Neō Wax Bloom
mar. 24/10 - Blog
#21 : Oiseaux-Tempête
dim. 22/10 - Blog
NO NEW YORK (1978)
ven. 20/10 - Chronique
Dälek - Endangered Philosophies
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters