Accueil | dMute

The Youngsters

: Army of 1-0



sortie : 2004
label : Fcom
style : Techno / electronica / ambiant

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Opening theme
02/ Place, race & face
03/ Raspberry fields
04/ Confidential music
05/ The pink sox
06/ Café de la poste
07/ Laptop week-end
08/ Curtains
09/ Mellotron
10/ Southern sulfuric
11/ Confusio

Deuxième album du duo français The Youngsters, Army of 1-0 reflète la volonté du groupe de démontrer que la techno n’est pas morte. En tout cas, la techno de The Youngsters est bien vivante et puise toujours son extraordinaire vitalité à la source, au berceau des musiques électroniques, Détroit. Mais s’arrêter au fief de leur musique serait une erreur. Car Army of 1-0 fait reculer les frontières électroniques vers celles de l’electronica, du breakbeat et de l’ambiant.

En effet, à la différence de leur précédent album Lemonorange , ici les beats sont plus variés, presque acides sur Confidential Music, hip-hop sur Southern Sulfuric, electronica sur Theme et Café de la poste. Quelques morceaux dancefloor sont à noter, comme l’énorme titre Place, Race & Face, sur lequel Gil Le Gamin pose son flow accrocheur ainsi que le titre Mellotron qui nous embarque dans les sphères d’une techno assez sombre ou encore Curtains et sa percussion bien rythmée.
D’autres morceaux sont bien plus posés, comme Theme ou Raspbeery Fields sur lequel les effets de bleep se multiplient sur la mélodie envoûtante.
The Pink Sox, quant à lui est une invitation à la quiétude, au bien-être, sur une mélodie très cinématique. Puis Café de la Poste enchaîne avec sa ligne de piano et quelques effets vocaux assez jouissifs.
Comme je le disais précédemment, Southern Sulfuric offre un beat hip-hop sur lequel vient se greffer des intru jazz assez planantes. Un très bon titre, qui malheureusement est bien trop court (1min28) !
Sur Confusion, les effets se multiplient sur une rythmique presque breakbeat puis Note sur Maïchau (en hommage à Julie Maïchau qui chante sur le morceau Confidential Music ) conclue l’album en beauté sur son beat hip-hop et sa ligne de piano qui raisonne dans la profondeur de nappes sombres.

Que dire pour conclure, si ce n’est que, si vous êtes allergique à la techno, The Youngsters vous permettra peut-être de vous soigner et que ceux qui ont aimé les productions de Laurent Garnier, Agoria, ou encore LFO se laisseront tenter par un album qui reste résolument Fcom !

NB : En parlant d’Agoria, vous pourrez retrouver un remix assez énorme de Place, race & face sur le maxi du même nom.

Chroniqué par Antoine
le 13/04/2004

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
ven. 14/07 - Blog
The Doppelgangaz - Dopp Hopp
mar. 11/07 - Blog
CloZee - Harmony
sam. 01/07 - Chronique
The New Year - Snow
mer. 28/06 - Chronique
Uzul Prod - Continental Drifts
dim. 18/06 - Chronique
Daniel Menche - Sleeper
jeu. 15/06 - Chronique
The Necks - Unfold
mer. 07/06 - Blog
Hugo Kant - Out of Time
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters