Accueil | dMute

Papa M

: Hole of burning alms



sortie : 2004
label : Domino
style : Post-rock

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Safeless
02/ Napoleon
03/ Vol de nuit
04/ Wedding song no.3
05/ Mountains have ears
06/ Vivea
07/ Last caress
08/ Travels in constants
09/ Up north kids no.2
10/ She said yes
11/ Turn turn turn
12/ Xmas 1997

Hole of burning alms est une collection de singles couvrant les années 1995-2000 de la carrière musicale de Aerial M/Papa M, alias David Pajo.
Pour ceux qui comme moi ne connaissent pas les travaux précédents du bonhomme [ il faut dire qu'il y en a beaucoup, sous différents pseudos (un indice: le m!] ,cet album est une agréable mise en bouche, qui donne envie d'approfondir la découverte.
Papa M a été membre des influents Tortoise et Slint. Cela laisse des traces: le post-rock souvent lancinant et répétitif des quatres premiers morceaux de cet album, qui s'appuie sur le trio guitares-basse-batterie, creuse un sillon déjà emprunté mais qui ne manque pas de grâce. Pajo capte l'auditeur qui se laisse prendre bien volontiers dans le filet de guitares lourdes ou plus acérées, à la gravité lumineuse. La force tranquille des mélodies est une des qualités de cet album, qui déjoue les pièges de la monotonie grâce à de jolies surprises: ainsi, Mountains have ears est une aventure électronico-organique qui aurait aisément pu s'intégrer dans le paysage musical du nouvel album de Tortoise (tiens donc, encore eux!) à paraître bientôt, It's all around you.
Au rang des jolies pépites inattendues qui jalonnent judicieusement cet album, citons également le morceau Last caress, qui impose sa douce mélodie feutrée, que l'on se surprend à fredonner très vite. Même ambiance tranquille sur le début de Travels in constants, qu'un beat electro barré vient joyeusement court-circuiter au bout de quelques minutes, jusqu'à ce que le post-rock se rappelle à notre bon souvenir et reprenne ses droits. La voix réapparaît ensuite quelques minutes pour un final tout en grâce délicate.

La couleur majoritairement post-rock de cet album laisse donc aussi la place à de jolies percées d'expérimentations sonores assez ardies, qui n'en menacent cependant pas la cohérence. Au final, cet album est une bien belle collection de titres, que je vous invite à découvrir.





Chroniqué par Imogen
le 01/04/2004

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Blog
Florilège musicopathe
#11



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
mer. 02/08 - Blog
Cornelius - If You're Here
lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters