Accueil | dMute

Servovalve

: Le Sixième Doigt



sortie : 2004
label : M-Tronic
style : Electronica / Experimental

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Photocop | Mostr
02/ Irregularities
03/ Stringul | Mh | Keinstein
04/ Mam
05/ Bethkiforss
06/ 9 Points
07/ Le Gloom
08/ Noshrum | t.i.m

Obsessionnel et décalé. Voilà les premiers mots qui viennent à l'esprit lorsque Le Sixième Doigt cesse de s'agiter sous la lentille innocente de notre chaîne hi-fi préférée. Un concept ? Pas vraiment. Une vision anarchique et anachronique du temps et du bruit ? Sensiblement plus. A la fois minimale et compacte, la musique de Servovalve demeure en rupture permanente avec les idées reçues de nombreux auditeurs curieux. Ne cherchons pas l'absolue démonstration de domptage virtuel que nous assène nombre de ses congénères, mais attachons une importance déraisonnée à l'essentiel : une production impeccable, une approche ingénieuse du binôme son/image et une fraîcheur conceptuelle qui n'est pas sans nous rappeler que M-Tronic déniche les talents, comme d'autres déniche les ennuis. "Trust in me" susurre Wild Shores durant T.I.M., alors faisons confiance à notre hôte... Particularité : un humour subtil qui rend parfois l'écoute du CD savoureuse, faisant presque oublier que attention, sérieux et electronica font bon ménage. Par moment, le son emprunte les chemins pavés de l'indus noisy, de l'ambient incorporel ou de l'expérimental libre et fier de l'être. Hypnotique, envoûtant, mais aussi dur, sans concession. L'originalité reigne et on se prend au jeu consistant à se demander vers quelle direction vont nous enmener les deux cerveaux du projet français le plus atypiquement correct.
Fréquences aigues ou graves et pesantes, métallurgie percussive, alchimie sans fondements et drones vocifèrants, jeu du clair-obscur torturé et machine fébrile, éructante et vindicative, le hasard n'existe pas. Il s'élabore. A l'image de l'étonnant travail effectué sur la plage CD-rom, offrant au fameux hasard le choix de 4096 possibilités de mix du justement nommé Irregularities, ce qui n'est rien comparé au projet de CD infini sur lequel planche Servovalve.

Cet album s'adresse à tout le monde. Vous êtes curieux, vous aimez ce qui sort du rang, vous avez récemment acheté un bâtiment vide ? Vous êtes convaincu que rien ne viendra vous défriser la moustache, et vous avez tort.
Ne ratez pas les affres de notre électro-duo, les outsiders confirmés ont toujours raison.

Chroniqué par Yragael
le 25/03/2004

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



sam. 18/03 - Blog
King Crimson - Starless (1974)
sam. 11/03 - Blog
Zenzile - Elements
ven. 03/03 - Blog
Al' Tarba - La Nuit se Lève
mar. 28/02 - Chronique
Andy Shauf - The Party
sam. 25/02 - Chronique
Wooden Veil - Wooden Veil
lun. 20/02 - Blog
Mahom - Fell in
sam. 11/02 - Chronique
Taylor Deupree - Somi
mer. 08/02 - Blog
Stepart - Playground
dim. 22/01 - Blog
dMute recrute
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters