Accueil | dMute

Donato Wharton

: Trabanten



sortie : 2004
label : City Centre Offices
style : Soft electronica

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Built to Fail
02/ Silvester
03/ Is That Why Yr Still on Earth
04/ Flor
05/ Senke
06/ Debris d'Avril
07/ Sieben Mal Weisser Als Weiss
08/ Terminus
09/ Flutlichter

Lorsque l'on donne toute sa confiance à un label et que l'on est accroc de 95 % de leur catalogue, on a toujours une petite appréhension à chaque sortie, par peur d'être déçus par son label "fêtiche". Je vous avouerais qu'avec City Centre Offices, c'est mon cas. Pourquoi raconter tout ça ? Parce qu'une fois de plus, ce dernier ne déçoit pas. Fidèle à sa ligne artistique, il nous offre avec ce premier album de Donato Wharton l'une de ses plus belles sorties. Rien que ça !

Alors qui est ce Donato Wharton ? Peu d'infos circulent sur lui mais l'on sait quand même que ce n'est pas un nouveau venu. Avant il produisait des instrus hip-hop avec sa guitare mais attention, ici pas d'atmosphères hip-hop si ce n'est sur le premier morceau Built to Fail, qui fait doucement penser à quelques compositions des français d'Abstrackt Keal Agram.
Au contraire, Trabanten, premier album de monsieur, navigue plus dans le minimalisme et l'expérimental.
Il y a qu'à s'arrêter sur Silvester pour en avoir la confirmation avec sa jolie mélodie que l'on pourrait faire écouter à nos enfants pour qu'ils s'endorment et son click'n'cuts en fond pour perfectionner le tout.
Il ne faut pas croire que Donato Wharton se contente de "pondre" un album de plus dans le méli-mélo electronica actuel. Non, Trabanten est un des albums les plus originaux qui soient sortis ces derniers mois. La présence quasi permanente de sa guitare y joue certainement. On y retrouve par la même occassion des passages aux couleurs post-rock comme sur l'éblouissant Flor. On pense même à Murcof sur Terminus avec sa techno minimaliste.

Après la sortie durant la rentrée 2003 du premier opus de Yasume, les allemands de City Centre Offices confirment leur statut de label de qualité avec ce premier opus du gallois Donato Wharton. Artiste à suivre de très près.

Chroniqué par Pachouille
le 22/03/2004

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Body Isolations
(2006)
City Centre Offices
electronica / laptop-folk



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 22/10 - Blog
NO NEW YORK (1978)
ven. 20/10 - Chronique
Dälek - Endangered Philosophies
dim. 15/10 - Blog
#12
mer. 11/10 - Blog
Dub Engine - Psychosteppa
mar. 03/10 - Blog
Bonnie Li - Plane Crash
lun. 25/09 - Blog
Feldub - Class War
jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters