Accueil | dMute

Her Space Holiday

: The Young Machines



sortie : 2004
label : Wichita
style : Electro-pop

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ The Young Machines
02/ Something to Do With My Hands
03/ Tech Romance
04/ Sleepy California
05/ Japanese Gum
06/ Meet the Pressure
07/ My Girlfriend's Boyfriend
08/ The Luxury of Loneliness
09/ Girl Problem
10/ From South Carolina

Encore peu connu en France, Her Space Holiday, le projet de Marc Bianchi, nous avait ravi il y a trois ans avec le magnifique Manic Expressive. The Young Machines est le quatrième album de l’américain, et on est toujours sous le charme.

Dès les premières minutes, Marc Bianchi impose son savoir-faire avec un magnifique morceau d’electronica, au titre éponyme. Un ordinateur s’allume, se font entendre de fines notes de métallophone trafiquées par l’électronique et très vite soutenues par un beat syncopé et des violons languissants. Un morceau complexe et intense. C’est entendu, l’ombre d’Aphex Twin planera sur tout l’album.

Passée cette remarquable introduction instrumentale, The Young Machines enchaîne neuf "pop songs" bifides, partagées entre d’un côté le chant mi-nonchalant, mi-chuchotant de Marc Bianchi accompagné d’une instrumentation plutôt classique (ritournelles de métallophones, violons et pianos) et de l’autre des rythmes et des sons électroniques travaillés avec une minutie d’orfèvre. Les arrangements sont impeccables, les mélodies entêtantes. Que dire d’autre sinon que The Young Machines a su au fil des écoutes emporter notre adhésion inconditionnée et s’imposer comme un album indispensable, aidé de bijoux tels que Tech Romance ou My Girlfriend’s Boyfriend ?

En plus d’être un excellent artisan du son, Marc Bianchi sait émouvoir, entrer en résonance avec son auditeur. Au-delà de la première impression de froideur et de détachement, The Young Machines se révèle être un album touchant aux ambiances mélancoliques et mornes, évoquant l’amour, les ruptures, la mort… Marc Bianchi parle de lui, se met à nu, livre son cœur.

Album très personnel mêlant une pop délicieuse et une electronica ciselée. Rien à ajouter, juste à écouter. Reste maintenant pour Her Space Holiday à être reconnu.

Chroniqué par dfghfgh
le 07/03/2004

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
The Past Presents the Future
(2005)
Wichita
Electro-pop



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
mer. 02/08 - Blog
Cornelius - If You're Here
lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters