Accueil | dMute

Immense

: Hidden Between Sleeves



sortie : 2003
label : Fierce Panda
style : Post-Rock / Electronica

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ The Most Dangerous Part
02/ Shave the Gong
03/ The Bumper Book of Facts and Knowledge
04/ Skitty Piano
05/ Track 20
06/ HMS Immense
07/ 22,000
08/ 3-Year Plan
09/ Hidden Between Sleeves

Pas prétentieux pour un sou, le bien nommé groupe Bristolien, Immense, vient de sortir son second album Hidden Between Sleeves, et première impression : c'est propre, mais la voix du chanteur dérange... Cependant quelque chose accroche inlassablement l'oreille, et l'on se met à réécouter encore et encore cet album, qui peu à peu se révèle être un petit bijou. L'alternance de morceaux chantés puis instrumentaux, délicats puis virulents, electronica puis post-rock, est certainement l'une des clés de cette réussite.
Difficile donc est la dissection de cette oeuvre tant les directions sont multiples et invraisemblablement si cohérentes. Comment faire le lien entre ce morceau d'ouverture The Most Dangerous Part teinté d'electronica et si proche des productions de Hood, fragile et délicat, avec son suivant Shave the Gong dans lequel l'electronica est totalement débordée par guitares et batterie, et ce chant si doux dans le premier morceau devenu criard et torturé. Et cette mélodie, comme un va et vient, le bien-être laissant la place au malaise et au désespoir.
Skitty Piano reprend la formule du premier morceau, avec une electronica très présente, mais cette atmosphère douce et positive fait place à une sorte de dégoût et de révolte, d'ailleurs le chant est ici plus brut, troquant justesse et beauté contre une émotion porteuse, nous prenant littéralement aux tripes.
Côté morceaux instrumentaux, cet opus dispose également de quelques perles, entre autres le très tourbillonnant The Bumper Book of Facts and Knowledge et ses nombreux violons tentant de perturber l'imperturbable guitare sèche. Une danse gracieuse de cordes infatigables.
Moins ambiant et plus explosif, HMS Immense rappelle les productions post-rock nord-américaines, entre GYBE et Explosions in the Sky, dans lesquelles le crescendo est de rigueur, débutant sur une petite mélodie au xylophone toute jolie, toute attendrissante, presque enfantine, et laissant vers le milieu du morceau les guitares et la batterie s'en donner à coeur joie dans une explosion de gaieté.
Et ce 3-Year Plan, si léger et si menaçant, ce piano appuyé par un xylophone, sombrant peu à peu vers la lourdeur d'un violoncelle et la froideur des violons. Assez beau et effrayant pour en faire frissonner Rachel's de jalousie.
Difficile de savoir si Immense a trouvé son chemin parmi toutes ces directions prises. Toujours est-il que ce voyage est un pur bonheur et qu'ils ont bien mérité cette petite vanne : Bravo Immense, c'est « Énorme » ce que vous faites.

Chroniqué par BobtomPerchu
le 18/01/2004

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



sam. 18/03 - Blog
King Crimson - Starless (1974)
sam. 11/03 - Blog
Zenzile - Elements
ven. 03/03 - Blog
Al' Tarba - La Nuit se Lève
mar. 28/02 - Chronique
Andy Shauf - The Party
sam. 25/02 - Chronique
Wooden Veil - Wooden Veil
lun. 20/02 - Blog
Mahom - Fell in
sam. 11/02 - Chronique
Taylor Deupree - Somi
mer. 08/02 - Blog
Stepart - Playground
dim. 22/01 - Blog
dMute recrute
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters