Accueil | dMute

The Brotherhood

: Elementalz



sortie : 1996
label : Virgin
style : Hip-hop

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ One
02/ Alphabetical Reponse
03/ Nothing In Particular
04/ Mad Headz
05/ On The Move
06/ Goin' Underground
07/ Punk Funk
08/ You Gotta Life
09/ One Shot
10/ Incredible
11/ Clunk Click
12/ Nominate
13/ Dark Stalkers
14/ Britsh Accent

A la découverte de ce Elementalz, j’ai senti monter dès les premières boucles l’irrémédiable groove conduisant la tête à hocher machinalement à chaque mesure.
J’ai du dire quelque chose comme « ***** de son, on dirait que ça vient de brooklyn ! », j’aurais même parié lourd en affirmant que ce son, c’était du pur ricain, new yorkais de surcroît, qu’ils avaient écouté Blackmoon en boucle, bien leur en fasse, imparable.
Quelle ne fut pas ma surprise lorsque je découvris après quelques recherches que le groupe était anglais. Mouarf, la claque, retourne écouter un peu de son mon coco, rien ne va plus.
Du hip hop british, mais qui sonne comme un des meilleurs ricains jamais produits, c’est le monde à l’envers.
Car à l’écoute de la galette, un constat clair et limpide s’offre rapidement à l’auditeur, il n’y a absolument rien à jeter, chaque morceau est une tuerie, boucles sombres, parfois jazzy sur un gros beat qui tache, et sur chaque morceau le flow parfaitement maîtrisé, sait alterner nonchalance et véhémence avec une facilité déconcertante. Le résultat est franchement impressionnant, Nothing In Particular et ses scratches feutrés, Mad Heatz qui sent vraiment le Boot Camp à plein nez, ou l’excellent Punk Funk pour ne citer que ceux la.
L’album fait semble t-il office de classique en Angleterre, et ça n’est guère surprenant. Pas révolutionnaire, mais terriblement efficace. Ayant découvert le disque sur le tard, alors que les productions ricaines actuelles avaient bien perdu cet âge d’or qui les avait rendues tellement chères à mes yeux, mon engouement pour The Brotherhood a été décuplé.
Classique au même titre qu’un Enter Da Stage, ni plus ni moins. L’amateur de hip hop serait bien lésé de passer à côté d’une telle avalanche sonore…


Chroniqué par WakMc
le 08/01/2004

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mer. 15/11 - Chronique
Protomartyr - Relatives in Descent
sam. 04/11 - Blog
#12 (deuxième partie)
mer. 01/11 - Blog
Igloohost - Neō Wax Bloom
mar. 24/10 - Blog
#21 : Oiseaux-Tempête
dim. 22/10 - Blog
NO NEW YORK (1978)
ven. 20/10 - Chronique
Dälek - Endangered Philosophies
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters