Accueil | dMute

Plastikman

: Closer



sortie : 2003
label : Mute Records
style : Electro

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Ask Yourself
02/ Mind Encode
03/ Lost
04/ Disconnect
05/ Slow Poke
06/ Headcase
07/ Ping Pong
08/ Mind in Rewind
09/ I No
10/ I Don't Know

Le titre est explicite : le nouvel album de Plastikman, Closer, est une tentative de rapprochement ; venir plus près comme synonyme de se confier, de se raconter. Dissimulé derrière le masque du pseudonyme et de la technologie qu’il affectionne, Richie Hawtin, l’homme, l’artiste, a choisi de se livrer plus que dans ses précédentes productions. C’est dans l’isolement de Windsor dans l’Ontario, propice à l’exploration de son intériorité, de ses sentiments personnels que cet Anglais expatrié au Canada a enregistré ce cinquième album de la série Plastikman.

Si Closer est bien un album de Plastikman, la personnalité entière de Richie Hawtin et de son œuvre marque l’album de l’empreinte de leur dualité. De Plastikman, brillant compositeur d’une techno minimaliste, cérébral et abstraite, il hérite ces infimes variations de motifs sonores complexes et répétitifs qui s’entrecroisent, s’entrecoupent, s’entrechoquent et s’entrelacent et de Richie Hawtin, remarquable DJ qui a prouvé à travers les albums Decks, EFX & 909 et DE9: Closer to the Edit qu’il maîtrise parfaitement l’art du mix, exercice de goût et de technique, une attention constante au rythme tant au beat en lui-même qu’à l’alternance de temps forts, cadencés et de temps faibles, plus contemplatifs.

L’impressionnant Mind in Rewind est l’exemplaire expression de cet alliage ; plus de dix minutes d’une atmosphère délicieusement oppressante et inquiétante de laquelle se dégagent une rythmique hypnotique et complexe, où se répondent lourdes pulsations et clappements secs, et la voix manipulée, distordue, de Richie Hawtin, voix humaine qu’il expérimentait déjà en compagnie de Sven Väth sur le mix subversif, The Sound of the Third Season. Le rapprochement passe par la parole. De fait, Closer est un album intimiste, habité, peut-être moins puissant que Consumed, le chef d’œuvre de l’artiste, mais terriblement envoûtant. Venez écouter Plastikman droit dans les yeux.

Chroniqué par dfghfgh
le 10/11/2003

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



ven. 14/09 - Chronique
Low - Double Negative
mar. 11/09 - Chronique
Animal Collective - Tangerine Reef
mer. 15/08 - Chronique
The Necks - Body
jeu. 09/08 - Chronique
Pram - Across the Meridian
jeu. 26/07 - Chronique
Ian Hawgood - 光
jeu. 19/07 - Blog
Dezordr Session : la dixième
lun. 09/07 - Blog
#13 : Jeunesse Sonique
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters