Accueil | dMute

Bang Gang

: Something Wrong



sortie : 2003
label : Recall
style : Trip-hop / rock

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Inside
02/ Follow
03/ Something Wrong
04/ It's Alright
05/ There Was a Whisper
06/ Forward and Reverse
07/ Find What You Get
08/ In the Morning
09/ Stop in the Name of Love
10/ Everything's Gone
11/ Contradictions
12/ Look at the Sun

Après un premier album plutôt rythmé, bien que downtempo, Bang Gang réalise ici un album beaucoup plus mélancolique, plus calme aussi, et nettement teinté de folk. Something Wrong est une ode à la tristesse, à sa beauté, l’électro à une place nettement plus minime que sur You (premier album du groupe), le leader Bardi Johannsson privilégie ici les guitares et les claviers pour donner vie à un trip-hop plus rock, plus aérien, plus fluide, l‘électro ne vient pas rythmer les morceaux, elle les alanguit au contraire. La lenteur est mot d’ordre, un ordre que rien ne perturbe. Les voix de Bardi Johannsson et de ses invités contribuent amplement à l’atmosphère planante de cet album teinté sixties. Bardi, Beach Boys déjanté du XXI ème siècle ? Tristesse perforante, répétition des paroles encore et encore comme pour mieux sentir cette peine, mieux faire comprendre cette mélancolie qui règne en maître tout au long de l’album. Même le célébrissime morceau des Supremes Stop in the Name of Love prend une dimension différente sous l’emprise de Bardi. Et quel accompagnement ! Bardi Johannsson a su bien s'entourer : le doux murmure timide de Keren Ann sur le titre Forward and Reverse, la voix sublime de l'Anglaise Nicolette sur Contradictions, le chanteur de Gus Gus sur In the Morning ou encore Phoebe sur There Was a Whisper, sans oublier bien sur sa collaboratrice Esther Talia Casey, déjà présente sur le premier album, qui pose ici sa voix sur plusieurs titres de Something Wrong.

Que retenir de cet album si ce n’est sa beauté ? Le compositeur/producteur Bardi Johannsson livre dans Something Wrong, titre sans doute significatif de son état d’esprit, un trip-hop teinté de folk et de mélancolie qui en fait un album plus personnel. Sans doute l’un des meilleurs albums trip-hop de cette fin d’année 2003.

Chroniqué par Peke
le 02/11/2003

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



ven. 20/10 - Chronique
Dälek - Endangered Philosophies
dim. 15/10 - Blog
#12
mer. 11/10 - Blog
Dub Engine - Psychosteppa
mar. 03/10 - Blog
Bonnie Li - Plane Crash
lun. 25/09 - Blog
Feldub - Class War
jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters