Accueil | dMute

Lisa Gerrard

: Whale Rider



sortie : 2003
label : 4AD
style : Ambient mélancolique / lyrique

achat/téléchargement

Tracklist :
1/ Paikea Legend
2/ Journey Away
3/ Rejection
4/ Biking Home
5/ Ancestors
6/ Suitcase
7/ Pai Calls the Whales
8/ Reiputa
9/ Disappointed
10/ They Came to Die
11/ Pai Theme
12/ Paikea's Whale
13/ Empty Water
14/ Waka in the Sky
15/ Go Forwar

Un film indépendant et sa B.O.. Jusque là rien d'extraordinaire. Mais lorsque l'on sait qu'elle a été composée par Lisa Gerrard (que je ne vous ferais pas l'affront de vous présenter), l'interêt suscité trouve alors une vraie raison d'être. Pour ceux qui ont usé leur lecteur cd avec celle du film The Insider, la relève devrait être assurée. Que ceux qui s'imaginent tenir entre leurs mains un album de new age soporifique se détrompent ; Whale Rider honore la musique atmosphérique et délicieusement contemplative. Le son immense des grands espaces de la rêverie, allié aux couleurs intemporelles de l'imagination, se trouve ici sublimé. Première constatation, la voix de Lisa y est très largement en retrait, comme fondue dans l'architecture douce et suave d'orchestrations grandioses. Comme un instrument parmi les instruments, le chant onirique de l'ex-Dead Can Dance se mêle à l'ensemble musical, evanescent et (parfois) fantômatique. Qui de l'homme ou de la baleine lancera alors sa plus touchante complainte... Mélancoliques sans être tristes, profonds sans être abyssaux, les quinze titres de ce receuil pour songerie solitaire portent et emportent à la dérive des grands courants le naufragé d'un océan de cristal, tour à tour auditeur ou spectateur. A l'écoute du chant des sirènes, les sens se perdent dans une léthargie délicate, bercés d'images inconnues et éphémères. Mention spéciale pour le morceau Journey Away et son mélange de rythmes tribaux saupoudrés de soft electronica (chose assez rare pour être soulignée), noyés dans une abîme mélodique, mouvante et inconstante.

Il faudra encore patienter avant de retrouver Lisa sur un album solo. Offrez donc à vos tympans, engourdis par l'automne qui approche, un peu de liberté. En attendant la suite de l'histoire, les oraisons féériques de la mer vous invitent au grand voyage.

Chroniqué par Yragael
le 08/09/2003

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Immortal Memory
(2004)
4AD
Neo-classique / Ambient
The Mirror Pool
(1995)
4AD
Musique médieval/lyrique
The Insider (BO)
(1999)
Sony
Ambient mélancolique/lyrique
Duality
(1998)
4AD
Musique baroque/ethno-lyrique



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
mer. 02/08 - Blog
Cornelius - If You're Here
lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
ven. 14/07 - Blog
The Doppelgangaz - Dopp Hopp
mar. 11/07 - Blog
CloZee - Harmony
sam. 01/07 - Chronique
The New Year - Snow
mer. 28/06 - Chronique
Uzul Prod - Continental Drifts
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters