Accueil | dMute

Nudge

: Elaborate Devices for Filtering Crisis



sortie : 2003
label : Tigerbeat6
style : Electronica / post-rock / jazz

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Blue Screen
02/ 'Til the Sun Expands
03/ Love-In Accident
04/ Multiply by What Remains
05/ Poor Impulse Control
06/ Alarm Wrestle
07/ Search Party
08/ 3hit
09/ Mouthed
10/ Are Our Hours

Difficile de classer la musique de Nudge. Parfois electronica minimaliste, parfois post-rock flirtant du côté du Canada. Toujours est-il que douceur et rêveries sont au rendez-vous dans ce Elaborate Devices for Filtering Crisis. Il faut d'ailleurs préciser que le groupe est composé de neuf musiciens pour cet album dont certains musiciens de Fontanelle ou encore de Jackie-O Motherfucker. L'on retrouve d'ailleurs cette musique post-rock sur Multiply by What Remains, un morceaux très mélancolique, sur des airs rappelant Hood ou encore L'Altra. D'autres morceaux plus expérimentaux nous titillent l'oreille, tout en douceur à nouveau, sur des sonorités plus jazzy, comme sur Are Our Hours où l'on retrouve trompette et contrebasse au milieu d'une electronica quelque peu désarticulée, mais très discrète. L'étonnant Poor Impulse Control vous dérangera également avec ses breaks de batteries, sa guitare "wawa" et son clavier hésitant. L'ensemble ne parvenant pas à s'envoler, comme retenu par un album qui se veut calme et soft. Même recette pour Love-In Accident qui, lui, parvient à se détacher en toute fin de morceau avec une petite rythmique "steppa" et de légères distorsions de guitares. Un intéressant petit trip dans lequel on ressent une grande part d'improvisation chez Nudge. Une improvisation même présente dans les morceaux electronica comme sur 'Til the Sun Expands assez minimaliste et expérimental, malgré cette petite boucle au clavier qui nous berce les tympans. Moins expérimental (quoique) Blue Screen navigue sur un fond d'électronique minimaliste et d'une douceur extrême, chanté, chuchoté même, par la délicieuse Honey Owens.
Tigerbeat6, habitué à l'electronica étrange, parfois très accessible et merveilleuse, parfois plus expérimentale limite appréciable, vient de nous sortir un album des plus aboutis. Mêlant electronica, jazz et post-rock, ce Elaborate Devices for Filtering Crisis devrait se faire une belle place dans votre discothèque aux cotés de Four Tet, Hood et Tortoise.

Chroniqué par BobtomPerchu
le 07/09/2003

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



ven. 20/10 - Chronique
Dälek - Endangered Philosophies
dim. 15/10 - Blog
#12
mer. 11/10 - Blog
Dub Engine - Psychosteppa
mar. 03/10 - Blog
Bonnie Li - Plane Crash
lun. 25/09 - Blog
Feldub - Class War
jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters