Accueil | dMute

The Rip Off Artist

: In Through the Out Door



sortie : 2003
label : Tigerbeat6
style : Electronica / click'n'cut

Tracklist :
01/ Fuzzbottom
02/ Vibrating Vegetable
03/ Bim Boom Bam
04/ Fuzzy Little Predator
05/ Thief of Hearts
06/ Smartypants
07/ Yum
08/ Parp
09/ In and Out

En voilà un album qu'il est amusant et intéressant ! Oeuvre de Matt Haines alias The Rip-Off Artist, In Through the Out Door est un petit bijou d'electronica un peu barrée où les "clicks" et les "cuts" de la souris de l'artiste ont certainement été troublés par le visionnage d'un dessin animé nippon pour les moins de huit ans. Rien de dévalorisant, loin de là, mais les sons utilisés par le monsieur font penser à un jeu vidéo et apportent énormément de fraîcheur et de fun à une musique faite sur ordinateur qui à première vue pourrait être au contraire froide et impersonnelle.
Ainsi des morceaux comme In and Out ou Fuzzbottom vous feront vous trémousser joyeusement et niaisement de gauche à droite tel "nono le ptit robot" pour peu que vous soyez un peu entamés par l'alcool. D'autres morceaux comme Vibrating Vegetable ou Fuzzy Little Predator sont moins dansables et plus IDM (Intelligent Dance Music, eh oui un terme à la con de plus pour classer une musique électronique dont l'intérêt n'est pas d'être dansable mais agréable et innovante) dans l'esprit. N'oublions surtout pas le morceau qui sort du lot : Bim Boom Bam (chanté dans une langue que l'on n'apprend pas au collège). Imaginez une electronica assez barrée avec des petits bruits qui sortent d'un peu partout (on appelle ça du click'n'cut, ah bon ?) sur laquelle Diliman Li pose son flow dans sa langue originelle (les îles Spratly... ), disons en chinois pour faire court, eh bien vous obtenez un morceau qui vous accroche par l'oreille et vous demande de le réécouter encore et encore.
Un disque donc dans l'ensemble très bien foutu, un click'n'cut irréprochable et assez original du fait de ses accents de jeux vidéos. Un remède à la morosité qui s'écoute plusieurs fois d'affilé sans lassitude, preuve de la réussite de cet album.

Chroniqué par BobtomPerchu
le 03/09/2003

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



sam. 18/03 - Blog
King Crimson - Starless (1974)
sam. 11/03 - Blog
Zenzile - Elements
ven. 03/03 - Blog
Al' Tarba - La Nuit se Lève
mar. 28/02 - Chronique
Andy Shauf - The Party
sam. 25/02 - Chronique
Wooden Veil - Wooden Veil
lun. 20/02 - Blog
Mahom - Fell in
sam. 11/02 - Chronique
Taylor Deupree - Somi
mer. 08/02 - Blog
Stepart - Playground
dim. 22/01 - Blog
dMute recrute
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters