Accueil | dMute

Why?

: Oaklandazulasylum



sortie : 2003
label : anticon.
style : Experimental

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Ferriswheel
02/ Cold Lunch
03/ Afterschool America
04/ Our Neighbours' Daughter
05/ A Little Titanic
06/ Weak Moon
07/ Early Whitney
08/ Dream on Courtelyon
09/ Women Eye, "No."
10/ Dirty Glass
11/ Shirtless, Sheetless, and
12/ Bad Entro

Why? Pourquoi ? En voilà un joli mot qui nous permet de poser plein de questions comme : "Why Oaklandazulasylum is sold in hiphop counter of records shops tough it's as hiphop as the last Mogwaï album?" et en français : "Pourquoi Oaklandazulasylum est vendu au rayon hip-hop des disquaires alors qu'il est aussi hip-hop que le dernier Mogwaï ?"
Nul doute que Why? a pris ce pseudo en pensant aux questions qu'on allait lui poser après l'écoute de ses morceaux.

Bien que Why? fasse partie d'Anticon, on ne retrouve finalement qu'assez peu de hip-hop dans cet album, qui est plutôt dans l'esprit expérimental de cLOUDDEAD ou Reaching Quiet. Ce qui est sûr, c'est que les expérimentations de Why? peuvent amuser et intéresser comme elles peuvent très rapidement ennuyer l'auditeur. Les changements de style, de rythme au sein des morceaux sont parfois très brusque, pas vraiment choquant mais surtout suprenant et déconcertant. Ainsi la chanson Bad Entropy dont l'intro nous laisse penser qu'on aura un titre très pop évolue en un morceau dépouillé où un rap froid est posé sur un beat de batterie répétif et trois notes de guitare, puis on enchaîne sur un passage planant avec la mélodie lointaine et étouffée d'un orgue et enfin retour au beat hip-hop. Même chose sur le titre Seventeen qui commence avec un sample de fanfare, puis enchaîne sur un passage planant à la guitare accompagnée du chant de Why? et de sons étranges et termine sur un bruit de saturation très désagréable.
On pourrait également parler de l'affreuse intro de A Little Titanic où un orgue et la voix filtrée de Why? viennent se poser sur une espèce de rythme house. On commence à craindre le pire. Et évidemment un break étrange arrive et nous fait passer à une ambiance plus sombre, avec un beat toujours étrange mais plutôt plaisant. Certains titres sont carréments pop ou rock, comme Women Eye, "No." ou encore Early Whitney. Why? lui-même parle d'un croisement impropable entre darkfolk digital et hip-hop, c'est dire l'aspect conceptuel et expérimental de cet album.

Il faut vraiment plusieurs écoutes pour rentrer dans l'album tant il est déroutant et imprévisible. Inutile de préciser que ce disque n'est pas facile d'accès et qu'il n'aura pas de succès sur une nouvelle compil lounge vu qu'il nécessite une écoute attentive. Si certains trouveront cet album génial pour son coté expérimental, d'autres pourront le trouver mauvais pour les mêmes raisons, car, comme souligné précédemment, les changements au sein d'un morceau nous désorientent facilement. De même, ceux qui s'attendaient à une pure bombe hip-hop d'un des membres d'Anticon risquent d'être un peu déçus. Les autres, ceux qui n'ont pas peur d'être désarçonnés et ceux qui avaient aimé Reaching Quiet aimeront probablement Oaklandazulasylum. Mais pour vous faire une véritable idée de cet album, il faut l'écouter et, si possible, bien l'écouter. Cet album ne peut réellement s'apprécier qu'au bout de plusieurs écoutes attentives. Bon courage, vous en aurez besoin.

Chroniqué par Traulever
le 23/07/2003

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
The Early Whitney (EP)
(2003)
anticon.
Electro folk



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 18/06 - Chronique
Daniel Menche - Sleeper
jeu. 15/06 - Chronique
The Necks - Unfold
mer. 07/06 - Blog
Hugo Kant - Out of Time
sam. 27/05 - Blog
Equipe de Foot - Chapka
jeu. 25/05 - Chronique
Blonde Redhead - 3 O'Clock
lun. 22/05 - Chronique
Bethan Kellough - Aven
sam. 20/05 - Blog
Notilus - S/T
mer. 17/05 - Blog
Kara-Lis Coverdale : Grafts
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters