Accueil | dMute

Daedelus

: Rethinking the Weather



sortie : 2003
label : Mush
style : Hip-Hop / Electro experimental

Tracklist :
01/ Fin
02/ Going Unsteady
03/ Chorus, Verse, Chorus
04/ Greatly Exaggerated...
05/ The Xeathers Secret Service
06/ Robotic Girls Are Hard
07/ Dark Days
08/ Missing
09/ Bright Stars
10/ Name Game
11/ Without Words
12/ Hardly Hip-Hop

Quelques mois seulement après la sortie de l’album The Weather en collaboration avec Busdriver et Radioinactive, Daedelus revient pour nous offrir (toujours chez Mush Records) sur ce Rethinking the Weather les instrumentations éclectiques et débridées de l’album.
Loin de se contenter de jouer avec l’ordre des morceaux ou de renommer chacun des titres en ne conservant que les instrumentations originales, Daedelus rajoute une nouvelle "touche" à son travail préalable et nous permet ainsi d’aborder un album, on ne peut plus riche, par une autre face.
Cette fois donc sans MC, les ambiances, tour à tour disco, easy listening, purement électroniques ou funk se télescopent pour former un gigantesque kaléidoscope musical, créant par là même une ambiance propre dont la richesse des textures sonores reste indéniable. Pas toujours facile d’accès, certes, mais quelle inspiration ! Passée la première impression d’un léger "bordel ambiant" (cf. la pochette de The Household, son dernier EP, censée représenter son espace de travail...), c’est tout un univers fourmillant d’idées, d’inspirations diverses, de sonorités concrètes qui s’offre à l’auditeur. Gentiment déjantés mais parfaitement inspirés, les sons froids du Missing contrastent avec ceux "naïfs" de Dark Days et de Bright Stars (et sa rythmique sifflée jusqu’à l’épuisement) qui l’encadre. Les voix enfantines et autres comptines (Name Game...) qui ponctuent l’album achèveront de dérouter le réticent tandis qu’ils confirmeront le conquis dans son état.
Les deux dernières pistes (Without Words et Hardly Hip-Hop), tout en saturation, terminent en apothéose sonore délirante un album définitivement déroutant.
Qu’il "pense" ou "repense" son oeuvre, Daedelus parfait le tout de son empreinte inimitable et nous fait partir loin, très loin...

Chroniqué par Oropher
le 04/07/2003

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Love to Make Music to
(2008)
Ninja Tune
Electro / Techno / Hip-Hop
Fair Weather Friends
(2007)
Ninja Tune
Electro dancefloor
Denies the Day's Demise
(2006)
Ninja Tune
Electronica / Latin-Jazz



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



jeu. 25/05 - Chronique
Blonde Redhead - 3 O'Clock
lun. 22/05 - Chronique
Bethan Kellough - Aven
sam. 20/05 - Blog
Notilus - S/T
mer. 17/05 - Blog
Kara-Lis Coverdale : Grafts
jeu. 11/05 - Blog
Senbeï - NIN
lun. 08/05 - Chronique
Oxbow - Thin Black Duke
dim. 07/05 - Blog
Duster - Stratosphere (1998)
jeu. 04/05 - Blog
Näo - Duel
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters