Accueil | dMute

Senor Coconut

: Fiesta Songs



sortie : 2003
label : Multicolor
style : Chacha / Latino / Festoyons librement avec des inconnus !!!!

Tracklist :
01. *smoke on the water* (chachacha)
02. *negra mi chachacha* (chachacha)
03. *riders on the storm* (merengue)
04. *el rey de las galletas* (guaguanco)
05. *oxygene* (mambo chachacha)
06. *smooth operator* (mambo chachacha)
07. *blue eyes* (bolero)

Senor Coconut, ou l'art de mettre tout l'monde d'accord...

(...)

Qu'est-ce que tu aimes dans le disque de Coconut hormis le fait que ça soit fun de remixer version chacha et mambo des groupes cultes comme the doors, ou encore deep purple?

J’aime repenser aux titres originaux que j'ai pu aimer dans le passé, et voir qu'il peuvent être joués différemment, et bien rejoués. De même pour les titres originaux que j'aime encore aujourd'hui, qui sont véritablement des classiques, et qui fédèrent les auditeurs.
Fais un test : passe le Senor Coconut dans une pièce avec plusieurs personnes, disons 5. Et dis-moi combien de personnes chantent par exemple. Même sans parler de chanter, les gens sont réceptifs. Y a un truc avec les reprises, c'est que ça ne laisse personne indifférent.
Et puis ça soulève plein de questions philosophiques... enfin on na va pas s'embarquer, mais par exemple : la copie peut-elle être meilleure que l'original ?

Je suis aussi ok pour le coté nostalgique qui fait qu'on apprécie.
Mais le truc c'est qu'il reprend tous les titres de la même façon le long du disque, version chacha ou mambo...
C'est une unique recette qui j'en suis certain n'est pas compliquée. D'ailleurs Yuri Buenaventura n'avait-il pas fait la même chose? Avec des classiques de variété française qui plus est.
La copie peut-elle être meilleure que l'original? Oui bien sûr, mais peut-être pas sur les classiques. Si c'est un classique c'est que le morceau a un truc magique, et cette copie est sûrement une solution de facilité pour faire des morceaux qu'on apprécie même s'ils ne sont pas terribles. Je n'dis pas là que ce qu'a fait Coconut est pas terrible, mais plutôt que même s'il s'était planté, les gens auraient apprécié, pour le côté nostalgique du truc.


Voilà, la recette est simple, elle fonctionne, elle fait chanter, danser, sourire, elle fait resurgir des souvenirs enfouis... et ce n'est pas ça le plus important ?...
Et puis je ne suis même pas sûre que ce soit une recette si simple, une solution de facilité, et je trouve que pas mal d'artistes, de variété surtout, massacrent les originaux plus qu'ils les font revivre. Et dans le cas de Senor Coconut, c'est bien loin d'être du massacre.
Le côté répétitif de l'album se défend, mais je vois plutôt la bonne humeur et l'énergie qu'il dégage, ne serait-ce qu'au bureau. Sans mentir, tu n'as pas quelques images qui te reviennent quand tu l'écoutes... ou alors juste un souvenir, une impression du passé. Tu n'imagines pas la belle Sade. Tu ne trouves pas ça agréable de découvrir un morceau sous un autre angle, tout en gardant en tête l'original ?

Si si moi ça m'a fait tripper d'écouter deep purple en cha cha mdr fallait oser :)
Donc pour récapituler, on a un album original, festif, joyeux, qui donne le sourire au plus grincheux des grincheux, et qui plus est, promu par pingpong... moi je dis bingo :)


voilà, tu as tout compris

(...)

(merci à toi Héloïse de m'avoir prêté ton cerveau pour ce petit jeu)


Chroniqué par BobtomPerchu
le 27/06/2003

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mer. 15/08 - Chronique
The Necks - Body
jeu. 09/08 - Chronique
Pram - Across the Meridian
jeu. 26/07 - Chronique
Ian Hawgood - 光
jeu. 19/07 - Blog
Dezordr Session : la dixième
lun. 09/07 - Blog
#13 : Jeunesse Sonique
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters