Accueil | dMute

Tricky

: Vulnerable



sortie : 2003
label : Anti-
style : Trip-Hop

Tracklist :
01/ Stay
02/ Anti-Matter
03/ Ice Pick
04/ Car Crash
05/ Dead God
06/ How High
07/ What Is Wrong
08/ My Mermaid
09/ Moody
10/ Wait for God
11/ Where I'm From
12/ The Love Cats
13/ Search and Survive

Qu'on se le dise, Tricky, le punk au grand coeur ne nous pondera certainement plus jamais un album de qualité comme le fut Maxinquaye.
Déjà déçu par Blowback, son disque précédent sorti en 2001 et vendu à 100 000 exemplaires en France (d'après ses dires, il aurait été fait uniquement pour manger, donc on le pardonne),tricky et sa nouvelle production Vulnerable ne devrait pas plus nous séduire.
Il est temps de commencer l'écoute de ce Vulnerable. Stay se lance et première réflexion : qui est cette chanteuse ? Costanza francavilla, jusqu'ici encore inconnue, cette Italienne est la dernière découverte de Tricky. Selon la petite histoire, elle aurait donné une cassette de ses compositions au guitariste du groupe à la fin d'un des concerts de Tricky. Ce dernier fut tout de suite séduit et l'invita sur Vulnerable. Bon, finies les histoires dont tout le monde se fout. On est ici pour parler de Vulnerable, alors écoutons et essayons d'apprécier.
Il est vrai qu'à la première écoute, cet album sonne "pop", "pop" dans le sens ou l'on ne l'aime pas. Mais, rapidement, on est en droit de penser, si on est assez ouvert d'esprit, à tout le parcours de Tricky, à sa personnalité et à sa vision des choses... bref entrer dans son monde afin de mieux le comprendre et donc au final, de l'apprécier. De toute façon, le "bad boy" le dit lui même, c'est son album le plus "commercial" et est composé que de chansons pop. Au moins lui, il a l'honnêteté de le dire.
Après avoir pénétré le monde "Tricky", le premier paragraphe de cette critique n'a plus beaucoup de sens. En effet n'en déplaise à certains, Tricky revient et a des choses à dire. Et il le fait bien ! A vous, futurs auditeurs, vous y retrouvez toujours des ambiances sombres fidèles au "bad boy" surplombées de beats trip-hop et de la voix enrouée et digne d'un vrai fumeur de marijuana mais toujours aussi charmeuse de Tricky. Vous entendrez aussi des passages heavy metal comme sur How High où la voix de Costanza et de Tricky fusionnent parfaitement entre elles pour un résultat, on ne peut plus, surprenant.
Nous vous laissons maîtres de votre avis et par conséquent arrêtons le descriptif musical ici. Toutefois, sachez que Vulnerable est un album réussit et agréable à l'écoute, les fans de Maxinquaye seront certainement déçus mais les fans de Tricky seront heureux de l'écouter et de comprendre l'évolution de ce grand bonhomme de la musique actuelle.

Chroniqué par Pachouille
le 12/06/2003

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Angels With Dirty Faces
(1998)
Island
Trip-Hop
Pre-Millennium Tension
(1996)
Island
Trip-Hop
Blowback
(2001)
Anti-
Trip-Rock
Maxinquaye
(1995)
Island
Trip-Hop
Juxtapose
(1999)
Island
Trip-hop / rap



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



jeu. 27/04 - Chronique
Filastine - Drapetomania
jeu. 20/04 - Chronique
Arto Lindsay - Ciudado Madame
mar. 11/04 - Chronique
Jacaszek - KWIATY
mar. 04/04 - Blog
Chrono.fixion - 2016
sam. 18/03 - Blog
King Crimson - Starless (1974)
sam. 11/03 - Blog
Zenzile - Elements
ven. 03/03 - Blog
Al' Tarba - La Nuit se Lève
mar. 28/02 - Chronique
Andy Shauf - The Party
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters