Accueil | dMute

Oleg & Zim

: Point to point



sortie : 2003
label : BombX Records
style : Deep House / Breakbeat / Atmosphérique

Tracklist :
01/Introduction
02/A different color
03/Bad news
04/Joy
05/Grid
06/4UB
07/Monday
08/In my new world
09/Waiting for the whales
10/Cournonson
11/Strong feeling
12/Perfect deep touch
13/Quite on the floor

Qui a dit que la house se résumait à faire danser bêtement sous les lights d’un club à poufs à talons, sur des sonorités vulgaires à Ibiza ou au Club Med World ? Certainement pas moi, à présent que j’ai découvert cet album d’Oleg & Zim, qui m’a rappellé qu’un jour j’étais en émerveillement sur la toute première compilation Versatile, que ma tête ne pouvait résister au groove d’un Superdiscount, et que Cassius me faisait bien marrer avec « la mouche » avant de nous servir sa soupe lover avec des paroles profondes comme les abysses d’une flaque... Mais alors qu’est-il advenu de la house ? Si l'on confie cette question à Oleg & Zim, leur réponse tiendrait en ce premier album, en allant chercher plus profond justement , dans la « deep » house. Une house racée, d’une telle finesse, et si loin du dancefloor qu’elle s’écoute comme de la lounge, avec ses nappes atmosphériques et son travail de son si propre, si loin de toute saturation qu’on croit flotter dans du coton. C’est peut-être ce que certains reprocheront à Oleg & Zim et, à travers eux, au style tout entier. Mais y-a-t-il tant de mal à se faire du bien ? A reposer nos oreilles des agressions sonores d’un Aphex Twin, d’un Godspeed, par une cure de deep ?

Si vous me suivez dans cette cure, sachez que Oleg & Zim sont respectés par le mythique label de Detroit Underground Resistance (rappelez vous du « jaguar » de DJ Rolando, incontournable ), et qu’il serait temps pour nous, français, de découvrir les productions du label BombX. Les amateurs/producteurs de house et de techno de Detroit ayant le choix de verser soit dans la hard house à l'instar d'un Eloi Brunelle, soit dans cette house aérienne et breakée, nos compatriotes d'Oleg & Zim s'empareront de cette deuxième option et lui donneront une définition. Rendue accessible aux non-DJs avec la sortie de l’album Point to point, leur musique est un mélange chaleureux de breakbeat et de deep, saupoudré de voix féminines de caractère grâce à Emilie d’Athénais, très convainquante sur le tubesque (dans le sens mélioratif du terme) « Bad news », ou Caroleen sur un registre plus « parlé » et avec parcimonie tout au long de l’album. L’univers marin est à découvrir en filigrane, d’abord dans l’introduction de l’opus par un accueil avec la chute d’une goutte d’eau au son très cristallin, ainsi qu’un son de liquide déversé avec un léger travail d’écho, puis des infrasons rappelant le chant des baleines. La référence au mammifère est aussi évoquée dans le titre « Waiting for the whales » et, avec beaucoup d’humour, dans le très « breakbeat » et efficace « Cournonson », dans lequel une voix exhorte à admirer la majesté des baleines... symbolisant les majors qui occultent "les petits poissons" ou artistes et labels indépendants. Clin d’œil ou heureux hasard, et afin de pousser mon analyse jusqu'à ses limbes, cet album sera distribué par La Baleine Distribution! Une "majorette" bien sympathique !

Autre détail qui nous éloigne de la house que l’on connaît, vient de l’étrangeté du monde dans lequel nous précipite cet album. On se sent comme dans un rêve et partant en relaxation, mais difficile de se sentir en terrain connu puisque ces nappes appellent à des sonorités lointaines pouvant apparaître calmement élégiaques, ou légèrement nostalgiques. Comme si le ressourcement procuré par ce repos devait s’exécuter au prix d’un étourdissement passager, vite sécurisé par une rythmique à la fois linéaire grâce au traditionnel rythme 4/4, à la fois perdue par instants dans l’écho et les rebondissements du kick (grosse caisse).

Vous l’aurez compris, cet album propose avant tout un voyage atmosphérique qui , tout comme les fonds marins, peut-être secoué de rythmiques plus prononcées au gré des courants et de la météo. Celles-ci sont programmées par de dignes représentants de cette « autre house » qu’il convient de conseiller au plus grand nombre, tant sa méconnaissance nationale est injuste. Alors, faites plaisir à vos tympans : versez une dose de Point to point dessus, et laissez votre oreille interne vous faire perdre pied.


Chroniqué par dClem
le 17/05/2003

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mer. 17/10 - Chronique
The Internet - Hive Mind
sam. 13/10 - Blog
FloatingArms - Loud Long Life
mer. 10/10 - Chronique
Zenzile - 5+1 : Zenzile meets JayRee
mer. 03/10 - Chronique
Delgado Jones - Rain Forest
ven. 28/09 - Chronique
Tim Hecker - Konoyo
sam. 22/09 - Chronique
Thalia Zedek Band - Fighting Season
mer. 19/09 - Blog
Cyesm - Minorities
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters