Accueil | dMute

Clouddead

: cLOUDDEAD



sortie : 2001
label : Big Dada
style : Hip-hop electro décalé

Tracklist :
01/ Apt. A (part. 1)
02/ Apt. A (part. 2)
03/ And All You Can Do Is Laugh (part. 1)
04/ And All You Can Do Is Laugh (part. 2)
05/ I Promise Never to Get Paint on My Glasses Again (part. 1)
06/ I Promise Never to Get Paint on My Glasses Again (part. 2

C'est au moment d'écrire son texte que le chroniqueur se met à paniquer. Comment réussir à décrire cLOUDDEAD ? Il faudrait d'abord commencer par expliquer que l'album rassemble douze titres qui sont en réalité la compilation de six vinyles sortis entre 1998 et 2000.
Mais là, le chroniqueur se bornerait à décrire l'emballage. Le contenu lui est tellement surréaliste que cela pose un énorme probléme. Pour avoir une idée abstraite de ce qu'est cLOUDDEAD, imaginez un collage de samples dans un esprit à la fois post-rock, abstract hip-hop et downtempo, avec sur certains titres les voix bizarres de Doseone et Why?. Imaginez qu'une piste est l'assemblage de plusieurs morceaux plus ou moins différents. Imaginez également que la onzième piste contient une chanson entièrement mixée à l'envers. Imaginez un clash improbable entre Radiohead, Mogwaï et Cypress Hill. Ajoutez le fait qu'il y a un invité présent sur certains morceaux, entre autres les rappeurs Sole (de Anticon) et Illogic. Ajoutez des paroles à la limite de l'envisageable. Comment voulez-vous faire une chronique sérieuse quand le groupe dont vous allez parler fait n'importe quoi, même s'il le fait superbement bien.
Alors bon, le chroniqueur, après à avoir passé une aprés-midi entiére cLOUDDEAD dans les oreilles pour tenter de saisir le génie de chaque beat et après avoir manqué de s'étouffer de rire avec son café en écoutant un yodel tyrolien habilement placé dans JimmyBreeze (part. 1), décide de se mettre au boulot pour tenter de décrire l'une des expérimentations musicales les plus barrées du collectif Anticon. Mais avant d'écrire quoi que ce soit, le chroniqueur se repasse I Promise Never to Get Paint on My Glasses Again (part. 1), parce que la voix de DoseOne, on ne s'en lasse pas !

Chroniqué par Traulever
le 00/00/0000

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Ten
(2004)
Big Dada
Hip-hop



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mer. 17/10 - Chronique
The Internet - Hive Mind
sam. 13/10 - Blog
FloatingArms - Loud Long Life
mer. 10/10 - Chronique
Zenzile - 5+1 : Zenzile meets JayRee
mer. 03/10 - Chronique
Delgado Jones - Rain Forest
ven. 28/09 - Chronique
Tim Hecker - Konoyo
sam. 22/09 - Chronique
Thalia Zedek Band - Fighting Season
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters