Accueil | dMute

Hospitality - Fleche d'Or - 28 Mai



fin du concours : 25/05/2014

à gagner : 3 x 2 places



question : Citez le label de Hospitality ?

lien

dMute en partenariat avec la Flèche D'or vous propose de gagner des places pour la soirée du 28 mai réunissant :

HOSPITALITY (Pop)
ETATS-UNIS

"A l’heure des bilans 2013, on a oublié cette micro-merveille venue de Brooklyn – et on compte bien se rattraper quand sortira le second album des troupes anguleuses et sexys d’Amber Papini, peut-être une cousine italo-américaine de Jean-Pierre Papin. L’album s’appellera Trouble, et on compte sur lui pour foutre un peu le boxon dans l’indie-rock US, qui ressemble un peu à une maison de retraite, avec Dinosaur Jr et Pixies en médecins-chefs." les Inrocks

Voir notre chronique de leur dernier album.

THE GO FIND (Pop Electro)
BELGIQUE

The Go Find sont capable de faire des miracles quand il s'agit de produire de douces chansons accoustiques dans une chaude couverture éléctronique. Les séquences rêveuses de leur nouvel album « Bran New Love » vous laisseront entre ciel et terre et ne sont pas sans rappeller Pavement, The Notwist ou encore Duran Duran.

FILTHY BOY (Alternatif Pop)
ROYAUME UNI

Il y a de cela plus d’un an, nous vous parlions d’un quatuor anglais originaire du sud de Londres et qui nous avait mis à terre. Une voix à la Alex Kapranos, une musique entre rock brut et americana dépouillée, Filthy Boy nous avait surtout marqué par des paroles qui faisaient froid dans le dos…

1er avril 2013, le premier album des frères Morrissey et de leur 2 acolytes sort en Angleterre, et les mêmes ingrédients sont là : des tubes en série qui se caractérisent par des mélodies accrocheuses et des paroles terrifiantes ! Chaque chanson est le prétexte pour raconter une nouvelle comptine de cauchemar. The Kinks à la sauce Dexter.

Mais le talent démoniaque de ces 4 jeunes gens, c’est d’accompagner leurs paroles d’une musique certes dépouillée de tout effet, brute et tranchante comme un lame de rasoire, mais toujours avec un semblant de gaité qui cache la noirceur du propos. Au final, Smile That Won’t Go Down est un très grand album mais qui, si l’on prend le temps d’une écoute attentive, pourrait bien vous faire faire des cauchemars… ou tout du moins vous mettre mal à l’aise.

Texte : La Flêche d'Or


Concours terminé

Partager cet article :




A lire également sur dMute :
Trouble
(2014)
Fire records
Pop / Pop progressive


mer. 15/11 - Chronique
Protomartyr - Relatives in Descent
sam. 04/11 - Blog
#12 (deuxième partie)
mer. 01/11 - Blog
Igloohost - Neō Wax Bloom
mar. 24/10 - Blog
#21 : Oiseaux-Tempête
dim. 22/10 - Blog
NO NEW YORK (1978)
ven. 20/10 - Chronique
Dälek - Endangered Philosophies
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters