Accueil | dMute

C'est quoi la musique ?

: #22 : Simon Scott



Le batteur des mythiques Slowdive Simon Scott poursuit sa traversée solitaire avec un nouvel album ambient signé chez Touch. Ce double parcours entre ombre et lumière nous a donné envie de lui poser la question : c'est quoi la musique ?

Impossible de ne pas évoquer lorsque l'on présente Simon Scott le légendaire groupe d'indie rock qu'il occupait en tant que batteur au début des 90's : Slowdive. Rappelez-vous ces morceaux vaporeux qu'étaient Alison, When the sun hits ou encore la longue ouverture de l'album Pygmalion Rutti. Nous aurions d'ailleurs tort d'en parler au passé puisqu'en 2017 les anglais ont mis fin à 22 ans de silence discographique en nous livrant un somptueux album de reformation (fait assez rare pour être souligné) rempli de brillants nouveaux titres, ici et . Cependant, dans l'ombre de ce succès retrouvé, Simon Scott a récemment creusé une route solitaire passionnante, s'éloignant du shoegaze et de la dream-pop du quator pour s'aventurer vers de nouveaux paysages sonores tels que l'electronica laptop, le modern classical ou le field recording. En résulte une poignée de beaux albums auxquels s'ajoute ce Soundings, signé chez le prestigieux Touch : une œuvre cartographique pensée comme la bande-son d'une vie en perpétuel changement car composée et montée ces quatre dernières années dans des chambres d'hôtels aux quatre coins du globe lors de la dernière tournée de Slowdive. Ce double parcours traversé autant dans la lumière des têtes d'affiche que dans l'ombre des musiques dites de niche nous a donné envie de lui poser la question "c'est quoi la musique ?" et nous le remercions infiniment pour sa réponse.

.

Music is defined by a beings subjective perception of what is and isn't music. The low frequency of passing automotive vehicles blended by chance with the spin cycle on a household appliance can create music if one is open to deeply listening and distinguishing it as music (as I do). An environment creates sounds that one could perceive as music if there is no discrimination of what music is. Graveyards, manufacturing plants or oceans are three examples.
Rhythmic, tonal and variable pitches occur all the time when listening to sound so music is simply a choice of how one decides if what they listen to is musical or not. Harsh sounds that we could describe as noise can be musical, if you distinguish noise as sound that is obtrusive or pervasive, or birdsong can be perceived as noise if, for example, it wakes you up early in the morning when you want to sleep. Many examples lie outside of traditional Western musical conceptions but the key to 'what is music is' lies in your personal subjective perception. In my view anything can be used as a musical tool to also compose with. Listening in an engaged manner is vital. Music isn't just something you pluck from a harp, blow from a trumpet or strum from a guitar.

.

La musique est définie par la perception subjective des individus sur ce qu’elle est ou n’est pas. Les basses fréquences de véhicules motorisés passant dans un voisinage mélangées par hasard au cycle d’essorage d’un appareil ménager peuvent, ainsi combinés, produire de la musique, si l’on est suffisamment ouvert pour l’entendre et l’identifier comme telle. Ce qui est mon cas. Un environnement peut créer des sons que tout un chacun peut percevoir comme étant de la musique si on n’appose aucune discrimination à ce qui est perçu comme de la musique. Les cimetières, les zones industrielles, ou encore les océans en sont trois bons exemples.
Des variations rythmiques et tonales surviennent en tout temps lorsqu’on écoute un son. Ainsi la musique est simplement le choix de comment interpréter ce que l’on entend comme quelque chose de musical ou non. Les sons bruts et peu gracieux que l’on peut juger comme étant du bruit peuvent être mélodiques, si vous décidez que ce bruit n’est pas gênant ou envahissant. Dans le même temps, le chant d’un oiseau peut être considéré comme du bruit si, par exemple, il vous réveille le matin lorsque vous souhaitez vous reposer. On peut ainsi trouver de nombreux exemples en dehors des concepts de la musique traditionnelle occidentale. Mais ce qui est important à prendre en compte pour comprendre « C’est quoi la musique ? », c’est avant tout votre perception subjective. De mon point de vue, on peut utiliser n’importe quoi comme outil pour produire de la musique. Écouter d’une façon engagée, investie, est à mon sens vital. La musique n’est pas juste un son issu de l’effleurement d’une harpe, d’un souffle dans une trompette ou d’un grattement sur une guitare.

Traduction : Jonathan



par Romain
le 19/02/2019

Partager cet article :



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



lun. 11/11 - Chronique
Pan American - A Son
ven. 08/11 - Blog
Rrose - Hymn to Moisture
mer. 06/11 - Blog
Matching Mole (1971-1973)
mer. 30/10 - Chronique
Marcus Fischer - On Falling
dim. 27/10 - Blog
#16 : Couleurs d'automne
dim. 20/10 - Blog
Nemrod - Pandora
sam. 19/10 - Blog
The Blue Nile - Hats (1989)
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters