Accueil | dMute

Actualité

: Un titre du nouvel album de Woo en stream exclusif



Honnis en son temps, la musique new-age de Woo fait un retour fracassant grâce à plusieurs rééditions chez Drag City et la publication d'un premier album inédit : When The Past Arrives

Dans les années 80 déjà, les frères Ives faisaient figure d'iconoclastes dans leurs tenues traditionnelles d'un autre temps — amples dashiki bariolés sur les épaules, kufi vissé sur le crâne. Autant de symboles d'une solennité cosmique sagacement entretenue dans leur musique qu'ils décrivent eux-même comme de l'ambient new age, vu sous l'angle d'une bande-son relaxante créée à des fins de méditation, de guérison, ou pour accompagner des massages shiatsu ou la pratique du yoga. Une posture décalée voire caustique, bien loin des canons du genre théorisés par Brian Eno et Harold Budd à la même époque. Ce qui valut à Woo, le groupe des frères Ives, d'être bien vite enseveli à coup de critiques cinglantes dans les limbes de l'histoire.

Presque trente ans plus tard, le label Drag City entreprend de rééditer le catalogue de Woo, de le remettre en lumière à l'aune d'une époque pour laquelle le metissage des sonorités, les bricolages Do It Yourself et la nostalgie d'un futur kitch imaginé dans les années 60 font désormais office de cool indépassable. Et de fait, la musique des Woo est une véritable arche d'alliance en la matière. Leur discographie se compose principalement de quatre recueils parus en Grande Bretagne entre 1982 et 1991. A leur manifeste d'ambient domestique, It's Cosy Inside — visions pastorales en sépia mêlées à une quiétude orbitale —, il faut désormais ajouter When The Past Arrives, compilations de morceaux inédits assemblés par les mains expertes de Drag City, et dont nous vous permettons de streamer en exclusivité intergalactique un premer titre.

Retour vers le futur ! When The Past Arrives se pose d'emblée comme la meilleure porte d'entrée dans l'univers des Woo. Chaque facette du duo trouvant à s'exprimer amplement dans des compositions tonales, aux entrelacs harmoniques sans cesse changeants. When The Past Arrives marrie les sons les plus hétéroclites : de l'ethno-jazz bigarrée de certains rythmes, aux arpegiators indicibles qui forment l'ossature de la plupart de leurs compositions, sans oublier les guitares claires aux reverbs ouatées, et les orchestrations pour triangle, clarinettes et piano, jouées en sourdine. Une manière de post-rock avant l'heure, coulé dans un rêve où folk et ambient, improvisations psychédéliques et jazz, muzak et musique concrète se mêlent dans un courant en slow motion et toujours à la lisière du silence. Une ambient à l'échelle de l'intime en somme, trop bizarre pour les années 80 mais en parfaite osmose avec la jungle musicale contemporaine.

La sortie de When The Past Arrives est prévue pour le 21 avril...



par Mickael B.| Guillaume C.
le 10/03/2014

Partager cet article :




A lire également sur dMute :
Blog
C'est quoi la musique ?
#5 Woo (Clive et Mark Ives)

0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



jeu. 27/04 - Chronique
Filastine - Drapetomania
jeu. 20/04 - Chronique
Arto Lindsay - Ciudado Madame
mar. 11/04 - Chronique
Jacaszek - KWIATY
mar. 04/04 - Blog
Chrono.fixion - 2016
sam. 18/03 - Blog
King Crimson - Starless (1974)
sam. 11/03 - Blog
Zenzile - Elements
ven. 03/03 - Blog
Al' Tarba - La Nuit se Lève
mar. 28/02 - Chronique
Andy Shauf - The Party
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters